Sale temps !

Sale temps ! Même si Francis Cabrel n’est plus pour moi l’idole que j’imaginais, il n’en reste pas moins un poète sensible dont les chansons sont quelquefois pleines de vérités, des textes qui méritent d’être écoutés attentivement, je pense en particulier à ce titre « Le monde est sourd ». Les masses commencent à ouvrir les yeux et les oreilles (peut-être grâce à Greta Thunberg, cette gamine de dix-sept ans qui contrarie certains) mais les puissants refusent d’entendre. Côté surdité, Macron semble bien atteint. Continuer la lecture

Share