S’en moquer (d’autres)

Afin de comprendre l’origine de cette expression « s’en moquer du tiers comme du quart« , il faut se questionner sur le choix spécifique de ces deux fractions numériques, à savoir le tiers et le quart.

Dans ce cas précis, le tiers et le quart ne sont pas à proprement parler des  fractions, des proportions mais des mots qui désignent la troisième et la quatrième personne, peu importe lesquelles, autrement dit : n’importe qui ou tout un chacun. Se moquer du tiers comme du quart conduit à se moquer royalement de tout le monde, faire ce que bon nous semble. Triste constat début 2020 en France : malgré les grèves et les « Gilets Jaunes », Macron et ses copains vont réformer la retraite : un régime universel mais pas pour tout le monde (c’est lui qui l’a dit). Décidément  à LREM, personne n’a de parole (ni d’honneur) ; Souvenons-nous qu’Agnès Buzyn disait il y a deux jours : « je ne peux pas être candidate aux Municipales. J’avais déjà un agenda très chargé. J’ai beaucoup de réforme aujourd’hui dans le ministère. Et aujourd’hui cette crise du coronavirus m’occupe énormément.» Aujourd’hui (enfin, hier), elle a oublié ses dossiers : la dépendance, le grand âge, la retraite, le coronavirus… et a choisi de servir son patron (Macron et LREM) plutôt que la population.

Ils se foutent de nous et de nos revendications.

Il est possible de dire aussi qu’ils ont choisi de :

  • s’en moquer comme de Colin-Tampon,
  • s’en moquer comme du grand turc,
  • s’en soucier comme d’une guigne (clic qui renvoie sur un billet de 2011),
  • s’en soucier comme d’une cerise (équivalent de la guigne),
  • s’en tamponner le coquillard
  • s’en… moquer / soucier / foutre comme de sa première chemise,
  • n’en avoir rien à… (au choix) : battre, braire, carrer, cirer, cogner, faire, foutre, péter, taper, branler (vulgaire mais très tendance depuis l’affaire Griveaux)…
  • s’en balancer, contrebalancer, ficher, contreficher, foutre, contrefoutre,
  • s’en battre l’œil,
  • s’en battre les steaks (familier) (et pourquoi les steaks ?)
  • « s’en battre les couilles » (vulgaire ; encore faut-il en avoir !),
  • etc.

SI tout le monde laisse aller, si tout le monde se moque de tout, si tout le monde pense « moi d’abord », si on oublie la Nation, comment cela va-t-il finir ?

Share

2 réflexions sur « S’en moquer (d’autres) »

  1. j’aime bien ils s’en tamponnent le coquillard !
    Richard Ferrant toujours emberlificoté dans ses histoires de mutuelles, Sylvain Fort qui a quitté la pétaudière en marche, Ismaël emelien parti conseiller des gens plus sérieux, Le schtroumpf costaud Benalla , des députés laRem qui quittent le navire, le candidat à la mairie de Paris amateur d’onanisme filmé, Buzin qui quitte son ministère au grand soulagement des hospitaliers, à moins que le suivant ne soit pire encore, on peut s’étonner que ce gouvernement soit encore en place !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. bonjour chere Françoise, s’en moquer du tiers comme du quart , illustre bien l’attitude de nos gouvernants actuels, j’ai entendu ce matin le nouveau Ministre de la Santé, peut il etre pire que Buzyn, ? je le crains , d’un renegat socialiste, passé à Macron , on ne peut attendre rien de bon !! en charge des dossiers les plus importants de l’epoque, retraite, coronavirus, hopitaux, comment peut on quitter ce ministère pour une mairie de Paris hypothétique ! tout ça parce que le « prince » ne sait plus quoi faire ! de toute façon tout ça est de la faute de Poutine, circulez il n’y a rien a voir d’autre !! bon mardi chere amie, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *