Bête…

Bête à pleurer…  Je laisse de côté les bêtes, les animaux même si c’est à cause de Nabila et d’un ou deux crocodiles ayant terminé leur vie sous forme de sac que ce billet arrive. Bête à pleurer, j’oublie le croco pour ne penser qu’à Nabila, même pas belle à force d’être retouchée mais d’une bêtise si lamentable qu’elle me donne envie de pleurer. Nabila est ignare (comme beaucoup maintenant) mais elle a le sens des affaires, le goût de l’argent facile comme Zahia. Pff ! Dans quel monde vivons-nous ? Quels modèles offre-t-on aux jeunes de France ? (Ailleurs ce n’est pas mieux, je le crains.)

Il semble que ces jours derniers, Nabilla (avec 2 L, semble-t-il) qui disait, au début de sa notoriété, avoir suivi des études supérieures et obtenu «un diplôme en anglais avancé dans une école de langues» mais avait confié plus tard, avoir «zéro diplôme» (quelle gloire de mentir sans vergogne) et avoir arrêté sa scolarité au brevet, Nabilla a toujours droit à la parole à la télévision française, pour dire quoi ? Celle qui s’est fait connaître en 2013, avec cette phrase : « Allô non, mais allô quoi, t’es une fille t’as pas de shampoing, c’est comme si je dis t’es une fille t’as pas de cheveux », sera le 2 mars 2020, aux commandes d’un nouveau programme de télé-réalité. Pour annoncer cette excellente nouvelle, Nabila a confié devant micros et caméras : « j’ai acquéri pas mal de culture » et quelques secondes plus tard : « Comment on appelle les gens intelligents là…ouais philosophe c’est ça« .

Nous voilà rassuré, elle a « acquéri » beaucoup de culture et va pouvoir la dispenser à la télévision. Nous sommes ravis de la qualité de ces nouveaux programmes. Un vrai bonheur ! Oubliée la télévision du général De Gaulle investie d’une mission d’éducation morale et de guide au service du rassemblement des Français ! Abrutissement des masses, rêves…

Je me souviens que, dans les années 1970, la valeur intellectuelle d’une femme dépassait la valeur physique. Les femmes, qui se libéraient, préféraient la réussite professionnelle, leur « indépendance » au côté potiche qu’on leur avait imposé jusque là. La belle qui réussissait c’était le rêve mais en général les deux vont rarement ensemble (même s’il y a de magnifiques exceptions), Aujourd’hui les critères physiques écrasent ou interfèrent souvent les critères intellectuels comme si on ne pouvait pas faire confiance à une trop belle. Dans le même temps, les secrétaires, vendeuses, hôtesses en tous genres sont choisies pour leur physique (et leurs tenues vestimentaires : question d’image !). Ceci dit la pétasse en vitrine se fait en général jeter au bout de dix ans, remplacée par une nouvelle aussi conne qu’elle mais plus jeune. Quel véritable progrès pour les femmes ? À méditer.

La nouvelle génération, celle des vingt-cinq/trente ans, qui arrive sur un marché du travail (où le chômage domine) sait que pour réussir il faut être belle avant toutes choses alors l’option chirurgie esthétique est souvent prise pour se donner le plus de chances possibles. L’hypersexualisation, et, pourquoi ne pas regarder la réalité en face, la « pornocratisation », donne une chance de réussite à celles qui n’ont pas eu la chance d’être bien éduquées., bien nées ou simplement un peu plus intelligentes. . La société actuelle encourage dans cette voie même les plus ambitieuses et les plus audacieuses diplômées. La connaissance était le moyen le plus sûr d’acquérir une place gratifiante dans la société, plus qu’un beau cul ou une belle paire de seins mais le paraitre prime souvent dans les années 2000.

Si la connaissance ne se déprécie pas, elle s’accroit même avec le temps malheureusement les diplômes ne valent plus grand chose face au baratin car il y a désormais des diplômes virtuels, factices car dans ce domaine les choses changent : les menteurs osent tout aujourd’hui.  Souvenez-vous de Benalla et de ses pseudo-études, de Rachida Dati (en 1996, elle a obtenu une maîtrise avec mention passable en droit public en bénéficiant de la validation des acquis professionnels, est entrée à l’école nationale de la magistrature (ENM), où elle est admise sur dossier, grâce à cette maîtrise en droit. Le Canard enchaîné dévoilait en 2007 qu’elle aurait produit un faux curriculum vitæ pour intégrer l’ENM ; quant à Nicolas Sarkozy, il est entre à l’Institut d’études politiques de Paris dont il est sorti, en 1981, non diplômé. Notre génial Emmanuel Macron, s’il a été, lui, diplômé de l’IEP, n’est pas aussi brillant qu’il veut le faire croire, après trois années de classe prépa, il a échoué à deux reprises à l’écrit du concours et n’a pas pu entrer à l’ENS (Normale Sup).

« En même temps » comme dirait Manu, il y a des diplômés de grandes écoles, des ingénieurs avec plus ou moins d’expérience qui perçoivent des salaires minables, n’ont pas de travail et à qui l’ami « Pôle E. » propose des emplois de livreurs payés au SMIC. Juste ? Encourageant ? Y a plus de bon sens, ni de justice. Ce n’est pas ceux qui se font cogner par la police qui diront le contraire;.

Comme je ne peux oublier que j’ai été enseignante , je vous propose une petite révision du verbe acquérir :

INDICATIF

Présent                                  Passé composé

j’acquiers                              j’ai acquis
tu acquiers                            tu as acquis
il acquiert                              il a acquis
nous acquérons                    nous avons acquis
vous acquérez                       vous avez acquis
ils acquièrent                        ils ont acquis

Bonne journée et à bientôt.

Share

2 réflexions sur « Bête… »

  1. Je pense que tu as employé le mot qui convient, pornocratisation !
    et plus d’une émission télévisée me fait penser qu’on recrute des prostituées !
    J’ ai été voir qui était Nabilla et à quoi elle ressemble !
    Bon, c’ est une des refaites des fesses aux lèvres, en passant par la poitrine, donc aucun intérêt pour moi !
    Et que dire des piercings dans la langue, ou les narines, comme les taureaux !
    Tu me diras, dans notre gouvernement il y a des ministres ultra-moches, qui ne brillent pas par leur intelligence non plus

  2. Nabilla ??? figure toi chere Françoise, que je ne connaissais pas, ce phénomène, merci de nous la presenter, il est bien triste que ce soit ce genre de personnage, qu’on encense et qui pretend nous donner des leçons, je suppose qu’elle officie sur la 8, que je ne regarde jamais , pas plus que je ne connais Hanouna , de reputation seulement ! oui c’est bien triste qu’on nous monte ce genre de personnage en epingle, alors que tant de jeunes bardés de diplomes, vegetent dans des emplois subalternes , j’espère que tu vas bien, grosses bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *