Vacances…

Vacances à Mayotte, La Réunion en passant par les Glorieuses. Manu a voulu faire croire qu’il s’intéressait vraiment à La Réunion. Il a présenté ses projets pour «réinscrire La Réunion pleinement» dans l’espace régional indo-pacifique, misant sur le développement de ses infrastructure physiques et numériques, la protection de la biodiversité ou encore la construction d’une filière pêche durable… Bla bla bla…

L’espace indo-pacifique, c’est vaste. On ne voit pas La Réunion sur cette carte (une chiure de mouche dans l’Océan Indien).

À La Réunion, François Caillé (un des chefs d’entreprise ayant connu des difficultés) n’a sans doute pas beaucoup apprécié la visite de Manu qui lui a coûté encore une vingtaine de voitures brûlées dans l’une des concessions automobiles (Peugeot). Les assureurs paient les dégâts (nous aussi, toujours : les cotisations augmentent et ce n’est pas près de s’arrêter avec les inondations, cyclones, sécheresses, fissures, etc) ; c’est la solidarité qui joue, nous le Peuple, nous partageons les emmerdes, nos dirigeants partagent les avantages et privilèges en tous genres.

Je reviens à la promenade rapide macronienne. Manu était venu à La Réunion pendant la campagne présidentielle en 2017 (rencontrer des élus pas bien nets : relire ce billet là) et n’avait pas drainé les foules ; cette fois ce n’est pas mieux (même si certains « journalistes » veulent faire croire le contraire), il a juste mis des Réunionnais en colère.« 

Ces jours-ci il a découvert : Mayotte qui a choisi d’être française (mais qui est si différente de la Mère-Patrie : un référendum unilatéral soumis aux Mahorais mais on n’a pas demandé aux Réunionnais ce qu’ils en pensaient, ni aux autres Comoriens et encore moins aux Français) et les îles Glorieuses (pourquoi les Glorieuses ? Si quelqu’un a la réponse, je prends) qui sont un archipel inhabité français formé sur un atoll situé dans l’océan Indien, entre Madagascar et l’archipel des Comores. Composé de deux îles sablonneuses entourées par une barrière de corail d’où émergent aussi plusieurs récifs coralliens. Cet archipel, revendiqué par nos voisins, mesure 7 km2 ;

Voyage touristique : chaleur, soleil, détente et dépaysement, voyage culturel ? Soleil, c’est un peu raté : pluie à l’arrivée à Saint-Denis. (Un autre rain-man.) Détente, pas sûr. Dépaysement, c’est sûr. 

J’espère que malgré les commentaires de certains journalistes qui se sont acharnés à parler de « péninsule » à propos de La Réunion, Monsieur Macron a bien compris qu’il était sur une île volcanique française. Après avoir cru que la Guyane était une île et la Guadeloupe un pays étranger, il a voulu faire un tour dans les « colonies françaises » de l’océan Indien.

Voilà une photo de la foule extraordinaire accueillant Manu à Mayotte :

(Aux élections européennes, la liste du parti de Marine Le Pen a remporté 46 % des voix à Mayotte, contre 8,9 % pour celle de La République En Marche…).

Pour se faire aimer (par qui ?), il a promis 25 000 expulsions de clandestins et d’injecter 1,6 milliard d’euros d’ici 2022 dans l’éducation, la santé, les transports, les infrastructures de Mayotte. Comment il va faire pour trouver tous ces sous et contre les kwassa-kwassa ? Des paroles en l’air ! comme toujours. (Notre-Dame reconstruite en cinq ans. Il ne peut pas se raire de temps en temps ?).)

  • Pourquoi est-ce le droit d’asile qui prévaut en métropole ? Deux poids, deux mesures ou juste des mots pour… tenter d’enfumer  encore un peu ? 
  • Pourquoi ces phrases-là ? « Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire. Dans les services publics, à l’école, c’est mon affaire » « Dans les services publics, il y a un devoir de neutralité. Quand on éduque nos enfants, on demande qu’il n’y ait pas de signe religieux ostentatoire. Après, ce qui se passe dans l’espace public, c’est pas l’affaire de l’Etat ou du président de la République » C’est clair pour vous ? Pas pour moi. (Je me souviens d’une institutrice néo-convertie, au nom bien français, arrivant à l’école d’application, à Saint-Denis de la Réunion, couverte d’une burqa, yeux grillagés et refusant d’assurer les cours de musique et d’EPS et moi qui étais passée pour une facho quand j’avais demandé au directeur si on était à l’annexe de la médersa. (J’étais par ailleurs la seule à discuter avec cette dame, originaire de l’Isère comme moi, de ses différences que je comprenais mais que je n’acceptais pas à l’école) 

Quoi que la télévision officielle ait pu raconter, l’accueil de Monsieur Macron à La Réunion n’a guère été chaleureux de la part de la population. Seuls quelques groupes de gais lurons, des jeunes, torses nus (comme il aime ?) et encagoulés (il les aime aussi ?) ont manifesté leur joie en brûlant des poubelles et une vingtaine de voitures à Saint-Denis et au Port. Même le Piton de la Fournaise s’y est mis avec la quatrième éruption de l’année.

Quand j’aperçois Macron à la télévision (parce que je ne le regarde pas, il est trop souvent là) toujours souriant (est-il sponsorisé par une marque de dentifrice ou l’UFSBD – Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire ?) qui embrasse les gens et les tripote pour leur faire croire qu’il les aime et qu’il les comprend, j’enrage car ce type n’a aucune moralité, il n’a que mépris pour les autres. Il n’est venu que pour faire de la com, déjà en campagne pour 2022.

Quelqu’un a-t-il réellement cru à tout son cirque ?

Moi je pense à tout ce qui barbote en France.

Share

1 réflexion sur « Vacances… »

  1. dès les meetings on a pu constater à quel point il savait jouer la comédie , et promettre monts et merveilles !
    Deux ans auront lui auront suffi pour révéler l’ illusionniste qu’ il est , et les scandales qui ne cessent montre à quel point il appartient à la mafia politique !
    En métropole aussi, il baisse dans les sondages, et ça se comprend, puisqu’ il n’ y a que les riches qui sont satisfaits !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *