Papa (2)

La discussion sur les papas (ou sur les mamans) peut durer infiniment car mettre tout le monde d’accord est impossible mais une seule idée devrait nous guider : l’amour. Je pense que l’amour des enfants devrait nous pousser à réfléchir à ce qui est le mieux pour eux et à se poser les questions essentielles :

  • Le désir d’enfant n’est-il pas égoïste ? (Hétéros et homos confondus.)
  • Quel avenir offrons-nous à nos enfants sur cette planète ? Pollution, surpopulation…
  • PMA et GPA posent le problème autant pour les enfants de couples hétéros que de couples homos, en songeant toujours à la surpopulation de la planète et à l’égoïsme de ce désir ou besoin d’enfant.
  • Peut-on être vraiment équilibré quand on sait que l’on a été une marchandise : location de ventre porteur, achat de sperme, tractations financières des adoptions… ?
  • Comment l’enfant vivra-t-il les remarques émanant de l’environnement ou les malaises que suscite la situation de ses parents homosexuels ? 
  • Que penser de ce droit à l’enfants reconnu pour les couples homosexuels et du refus de ce droit au père pour un enfant ? Peut-on encore parler d’égalité ?

Je me fatigue à me poser autant de questions et j’ai envie de jouer la naïve ou l’autruche en songeant à l’innocence de certaines chansons comme cette chanson douce, d’une autre époque, quand la religion donnait de l’espoir, signifiait amour et tendresse, même s’il fallait oublier les abus et les crimes commis en son nom et que les parents violents, pervers, sadiques ou tout simplement irresponsables et égoïstes ont toujours existé.

Un souvenir des années 1960 :

 

Une chanson à écouter en 2000 et quelques :

 

Pour finir avec un texte qui fait réfléchir, créant des angoisses ou donnant du courage pour défendre notre pauvre monde : 

 

… C’est à dire, on pensait pas… on s’ disait on sera plus là pis maintenant qu’on meurt plus ben nous voilà bien l’ nez devant nos emmerdes. Mais c’est pas d’ ta faute tout ça, mon p’ tit… hein faut pas être triste…

– J’ suis pas triste j’ suis fâché. Bouffeur d’oiseaux, assassin de poissons ,ntueur de mer, découpeur d’arbres, gobeur d’insectes…
– Écoute tu vas m’ parler sur un autre ton sinon je débranche ton unité centrale !

Je ne peux m’empêcher de vous rappeler la chanson de Mickey 3D  « Respire » :

 

ou celle des Cow-boys fringants  « Plus rien » :

Voilà… Adieu… pour aujourd’hui.

Share

2 réflexions sur « Papa (2) »

  1. Pour le bien des enfants , les humains atteints de maladies génétiques transmissibles à leur descendance, ne devraient ils pas se garder de mettre des enfants au monde ?
    Et bien pour les homos et les gays je pense la même chose, un enfant a droit à un père et à une mère, et le fait que Buzin dise qu’ une mère peut être un père n’ y change rien !
    Dans les paires on sait bien que des hommes jouent le rôle de femme et des femmes celui des hommes, mais bon là on est dans la cage aux folles, pas dans un foyer

  2. …tu as raison chere Françoise, s’il n’y a pas d’amour au sein d’une famille, peu de chances que celle ci ne s’emiette pas au cours du temps , meme s’il y a une papa et une maman ! bonne journee bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *