Le crime était presque parfait

Le crime était presque parfait. Presque… Je ne vous parlerai pas du film d’Alfred Hitchcock de 1954 avec Grace Kelly mais d’autre(s) crime(s) presque parfait(s) tout près de nous.

Alfred Hitchcock raconte une histoire qui se déroule à Londres. Je suis certaine que vous connaissez le film mais un résumé peut être utile :

  • Craignant que sa riche épouse, amoureuse d’un écrivain américain, ne divorce et le mette dans le besoin, un ancien champion de tennis décide de la faire tuer. Il convoque un ancien camarade de collège, petit escroc sans envergure et le convainct d’ accomplir à sa place le meurtre. Absent de son domicile au moment du crime, il aura un magnifique alibi mais les choses tournent autrement que prévu. L’épouse se défend et plante une paire de ciseaux dans le dos de son agresseur qui meurt. Le mari amène la police à penser que sa femme aurait agi de manière délibérée… À la fin de l’histoire, la femme est disculpée et le mari confondu par un policier intelligent. (C’est un film … hitchcockien.)

Les autres crimes presque parfaits sont commis à plus grande échelle et malheureusement peu ou mal dénoncés. J’attire d’abord votre attention sur un livre de Fabrice Nicolino :

L’auteur nous informe qu’une nouvelle forme de pesticides, les SDHI (Inhibiteurs de la succinate déshydrogénase) ont déferlé en France vers 2013 et ciblent les champignons pathogènes dans les récoltes de blé. Très efficaces, ils sont abondamment utilisés et il y en aurait aujourd’hui sur 80% des surfaces de blé et autant sur les surfaces d’orge,  de pommes de terre, les semences, les arbres fruitiers, la vigne et les terrains de foot, de golf pour maintenir un gazon bien vert.

Un scientifique de réputation mondiale dans le domaine des maladies mitochondriales, Pierre Rustin, a donné l’alerte quand il a découvert que les SDHI tuent les champignons en inhibant leur fonction respiratoire, or cette fonction existe chez tous les êtres vivants et les SDHI ne font pas la distinction. Le risque de voir apparaître d’ici 10, 15, ou 20 ans, des pathologies très graves chez les humains est évident. Il a donc contacté la direction de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), puisque c’est elle qui donne les autorisations de mise sur le marché des pesticides. Comme c’est elle qui a donné le feu vert à ce produit, il serait normal que dans l’attente de compléments d’information, elle retire du marché au moins provisoirement mais aucune décision dans ce sens : les lobbies de la chimie sont les plus forts car les plus riches.

Aux États-Unis en 2005, on a testé le sang du cordon ombilical de nouveaux nés. On y a trouvé en moyenne 200 composés chimiques différents  dont du DDT, des dioxines. Nous sommes devenus des « décharges chimiques ambulantes ».

Certains disent que c’est faire du catastrophisme que de dire de pareilles choses ; en France, vous n’avez rien  à craindre ! Souvenez vous du nuage de Tchernobyl qui s’était arrêté à notre frontière et du nuage noir de l’entreprise Lubrizol, à Rouen qui est « un peu toxique mais pas trop« .

Alors pourquoi des pompiers atteints de nausées, diarrhées et vomissements ? Tous comme les populations civiles dont on ne parle guère.

Pourquoi les membres de la police portent-ils des masques à gaz ?

Résultat de recherche d'images pour "nuage toxique à Rouen police et masque à gaz"

Dormez-en paix, braves gens, tout va bien, Manu veille et vous protège.

Share

2 réflexions sur « Le crime était presque parfait »

  1. On a pourtant largement pu vérifier que la nature se gère efficacement, mais non, il faut qu’ on intervienne, qu’ on joue à l’ apprenti sorcier, et des années plus tard , on constate que les oiseaux disparaissent , comme les abeilles ou autres insectes, que la terre devient stérile !
    On crie haro sur le charbon, mais on invente bien plus toxique.
    Et nous pauvres citoyens n’ y pouvons pas grand chose !
    Je viens de lire que finalement, la viande rouge ne serait pas si nocive que ça, et je le crois quand on sait tous les pesticides utilisés en agriculture !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. ah oui je me souviens tres bien de ce film…le livre doit etre tres interessant, merci de nous le signaler … nous allons finir par en crever de toutes cette chimie qui nous imprègne ! les policiers de Rouen avec des masques à gaz, c’est pour rigoler sans doute ! circulez il n’y a rien à voir ! bonne journee chere Françoise, bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *