Les prénoms latins

Je me rends compte qu’au fil des ans, j’ai oublié une grande partie de ce que j’avais appris en classe, que ce soit l’Histoire qui pourtant me passionne, la géographie, la littérature, a fortiori les mathématiques et les sciences qui me bloquent,  j’ai pourtant quelques réminiscences des cours de latin. Une réminiscence est un souvenir confus, vague.  Il faudrait que je mette de l’ordre là-dedans mais j’ai tant d’autres idées en tête.

Pourquoi ce sujet ? Parce que, récemment, je parlais de Benoit et que Claude est arrivé puis il a été suivi d’une série de prénoms d’origine latine. Je ne veux pas parler des prénoms à la mode, à consonance latine mais de ceux qui ont leur origine dans l’Italie antique, l’empire romain. Je pense à :

  • en tout premier lieu à Dominique, mon amie « lointaine ». Ce prénom ambigu à la fois féminin et masculin, qui me fait aussi penser à Soeur Sourire
 
Le prénom Dominique  a pour origine le mot latin dominus, le maître et l’adjectif dominicus, qui appartient au seigneur ; il a, en outre, donné naissance des noms de famille comme Dominici, Demange, Doumergue et même Maginot. En espagnol, Domingo est dimanche (le jour du Seigneur) et l’’île de Saint-Domingue fut découverte un dimanche.
Le jeu des dominos dérive également de Dominique.

Quelques Dominique connus en France : l’acteur Dominique Paturel ; la comédienne Dominique Lavanant ; Dominique Éluard, femme du poète Paul Éluard ; l’architecte de la TGB Dominique Perrault ; les responsables politiques Dominique Voynet, Dominique Strauss-Kahn, Dominique de Villepin.

Voilà une liste d’autres prénoms d’origine latine ou restés identiques à ce qu’ils étaient à Rome :

  • Alba : blanche
  • Alma : aimante, encourageante
  • Calvin : chauve
  • Carina : chère
  • Cécilia : dérivé comme Cécile de dérivé de caecus (aveugle, à l’origine du mot cécité)
  • Célestin : qui concerne le ciel, comme Céleste ou Céline
  • César : vient du latin caesum qui signifie « couper » (bien qu’on l’entende souvent, Jules César n’est pas né par césarienne car, si cette opération existait déjà, elle n’était pratiquée que sur des femmes décédées pour sauver le bébé ; en effet aucune mère n’aurait survécu à une telle opération à l’époque.)
  • Clara : brillant, glorieux
  • Claude : boiteux
  • Clémence : bon, indulgent
  • Constance : régulier dans ses idées et ses principes
  • Éloi : élu
  • Fabien : de faber, l’artisan, celui qui fabrique
  • Flavie : blonde
  • Florent, Florence, Flore, Florian : relatif aux fleurs
  • Félix : heureux
  • Lætitia : la joie, l’allégresse
  • Leo : le lion
  • Luce : la lumière
  • Marc, Marcel : de Mars, le guerrier
  • Marine : de la mer, comme Marius
  • Maurice : d’origine maure, arabe
  • Maxime : le plus grand
  • Octave : le huitième
  • Pascal : de la fête de Pâques
  • Pia : pieuse
  • Quentin : le cinquième
  • Régis : le roi
  • Romain : de Rome
  • Quentin : le cinquième
  • Sabine : d’un peuple de l’Italie centrale
  • Sixte : le sixième
  • Sylvia, Sylvain, Sylvie : de la forêt
  • Saturnin : du dieu Saturne
  • Victor, Victoire : vainqueur

La liste pourrait être encore plus longue mais je m’arrête là en précisant que mon prénom Françoise pour lequel j’ai déjà écrit quelques articles , , , , vient du latin francus « homme libre » et que si la discipline, l’obéissance n’est pas vraiment mon fort, je ne m’y soumets malgré tout, quelquefois, guidée par la raison.

Share

2 réflexions sur « Les prénoms latins »

  1. Bonjour ma françoise ♥,
    Je connais, bien sûr, l’origine de mon prénom mais le pire, c’est que le second est aussi masculin/féminin : renée !
    En plus, ça « tombe » bien car je me sens souvent bien plus masculine que féminine, ne serait-ce que par mon goût du bricolage …
    J’ai horreur du maquillage sauf de très très rares exceptions !
    Pareil pour les fringues, ma mémé chérie me disait souvent que j’avais l’air d’une galopine : pas passionnée pour les toilettes …
    Je préfère réparer la voiture que de tricoter, faire de la maçonnerie que la cuisine … j’en passe et des meilleures.
    J’aime pas le foot, mais j’adore la boxe, d’ailleurs, les deux hommes de ma vie l’ont pratiquée, le premier a même fait quelques championnats nationaux …
    Hélas, il lui arrivait de me prendre pour un punching ball …
    Bref, je suis satisfaite de mon prénom, na !
    Merci pour la liste …
     » Bon dimanche, bien tristounet …
    Sous une grisaille persistante.
    Gros bisoux. « 

  2. que dire sinon que ceux qui refusent d’ admettre nos origines gréco-latines se trompent, et que je vomis les merdias qui retirent le mot saint de celui du jour !
    Pierre édouard pour moi, mais je ne me suis pas renié trois fois, et je suis contre la hiérarchie catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.