Petits profits

Petits profits ou grosses arnaques. Avec de petits profits, l’État essaie de s’enrichir sur notre dos : taxes et impôts divers sur tout et n’importe quoi et surtout contraventions (impôt indirect,  non reconnu comme tel mais budgétisé au moins en ce qui concerne les radars : 1,230 milliard d’euros en 2019). Ce n’est qu’une partie des arnaques dont nous sommes victimes, nous les consommateurs finaux (pas toujours finauds).

Ainsi la grande distribution se gave grâce aux portefeuilles de ses clients. J’ai retenu :

1 – Les faux formats économiques : cette pseudo-promotion est loin d’en être une ; en regardant les prix au kilo sur les deux formats de boites : classique ou familial, on se rend compte qu’il est souvent moins cher de prendre deux boites classiques plutôt qu’une au format économique.

2 – Les erreurs de calcul dans les prix au kilo qui peuvent tromper. Refaites les calculs vous-mêmes (de préférence de tête, c’est bon pour le cerveau et confirez les résultats bizarres avec votre calculette/téléphone).

Attention au prix flou de certains produits : les glaces, par exemple, doivent mentionner un prix au kilo et non au litre Le prix au kilo est devenu obligatoire car avec le prix au litre, on vous vend plus de « vent », l’air du foisonnement donne du volume (glace légère grâce à l’air injecté ; le pourcentage d’air incorporé au mix pour le transformer en crème glacée atteint quelquefois 100 %, on obtient alors 2 litres de crème glacée à partir d’un litre de mix). Là, c’est le producteur, plus que le vendeur qui trompe le consommateur.

3 – Les faux rabais, en particulier au moment des soldes et promotions diverses les prix sont majorés juste avant pour faire croire à un rabais.

4 – Des « maxi promos » qui n’en sont pas : comme cette baisse de prix qui cache en réalité une hausse (tout comme les bouteilles de Coca qui ont changé de format mais pas de prix : même prix, bouteille plus petite, c’est une augmentation déguisée.).

5 – Tromperie : les prix à la caisse d’un supermarché sont erronés. Il y a un prix dans les allées d’un supermarché mais un autre à la caisse.  C’est ce qu’ont constaté un groupe de Gilets jaunes, le jeudi 3 janvier dernier au Géant Casino de Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire ; en vérifiant les prix affichés en rayon et ceux que les consommateurs payent en caisse, ils se sont aperçus qu’il y avait de très nombreuses anomalies et d’importants écarts. On peut comprendre pour un ou deux articles mais dans ce cas-là : sur 125 produits, 85% affichaient des prix erronés, en grande majorité en défaveur du client (écarts de prix  de 2 centimes jusqu’à 6 euros.)!

6 – Arnaque sur le poids. Un kilo qui ne pèse plus que 700 grammes. Largement diffusée sur internet, une vidéo réalisée dans un magasin Casino montre que les sacs de légumes d’un kilo pèsent en réalité moins. Si une marge d’erreur est même autorisée par la loi, la différence entre le poids annoncé et le poids réel est très strictement encadrée, à titre d’exemple, la différence sur le poids d’un produit annoncé à 1 kg ne peut peut être que de 15 grammes maximum.

Selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui est chargée des contrôles, ce genre d’erreurs est assez courant. Interrogée par Le Parisien, la DGCCRF indique qu’en « 2012, sur 1 000 contrôles réalisés dans des rayons de fruits et légumes, le taux d’infractions était de 8 % ». L’association 60 millions de consommateurs invite les clients à contrôler le poids des produits et à signaler les erreurs aux services de Répression des fraudes.

7 – Attention aux « promos bidons ». Après avoir feuilleté un catalogue de promos, si on va dans le magasin et que les promos ne s’y trouvent pas (pratiques récurrentes : un article n’est pas en magasin dès le début de l’opération), il est possible que les produits aient été victimes de leurs succès mais les clients sont en droit de réclamer au magasin de commander les produits en promotion qui devra ensuite les remettre en rayon au prix indiqué, jusqu’à la fin de l’opération. Les fournisseurs ont compris le fonctionnement et en profitent, il n’est désormais pas rare de voir la mention « dans la limite des lots disponibles » ou « jusqu’à épuisement des stocks », pour se dédouaner de toute responsabilité. Ce n’est pas suffisant et il faut déclarer ces « manques » à la DGCCRF qui surveillera pour vous les promos suivantes.

J’oublie volontairement les prélèvements mensuels sur les cartes de paiement pour assurances diverses, les frais de votre banquier, je ne vous dis qu’un chose : SOYEZ VIGILANTS en permanence. Si vous n’avez rien à faire, ça occupe. Sinon… c’est très pénible. Combien baissent les bras ?

 

Share

4 réflexions sur « Petits profits »

  1. bonjour chere Françoise, oui comme tu as raison, que de tromperies, dans les poids, les prix, les fausses promotions, les prix differents à la caisse, les faux rabais, on a meme vu des soldes plus chères que les prix anterieurs ! il faut vraiment etre tres vigilant , vivant seul je fais mes courses moi meme, il faut vraiment avoir l’oeil ! en ce moment je surveille mes impots à la source, qui sont considerablement plus élevés que mes prelevements mensuels anterieurs, alors que mes revenus on baissé ! merci Mr Macron !

  2. quand je prononce ce dernier nom je m’etrangle !! jen ai oublié de te souhaiter un heureux week-end grosses bises

  3. Incroyable quand on fait, comme tu l’as fait, la liste des arnaques que nous subissons.
    C’est vraiment au quotidien, sur tout ce que nous achetons !
    Mon chéri, qui fait toutes les courses, est très vigilent et me raconte souvent toutes les surprises et arnaques qu’il a constatées.
    Il connait tous les prix moyens de tout ce qu’on consomme : il doit s’en être fait un jeu pour se motiver, le pauvre. Lolll

  4. C’ est vrai que les vendeurs cherchent à nous tromper, et il faut surtout vérifier les promotions parce qu’ ils savent que ça fait baisser la vigilance !
    Toujours vérifier le prix au kilo, et qu ‘ on n’ est pas à la limite de consommation.
    taxer une taxe est une arnaque qui ne gène pas Bercy, les pv en sont une aussi pour les petits dépassements de vitesse, et même le choix que nous avons lors des présidentielles est une arnaque, puisqu’ on nous impose des candidats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.