Carême

Aujourd’hui, mercredi des Cendres, juste après le Mardi-Gras. Début du Carême. Dans ma tête, j’ai trois dossiers « Carême » ou même quatre. Je les ouvre, vite fait.

Il y a d’abord :

1 – Le Carême, période de jeûne bien oublié des Chrétiens qui équivaut au Ramadam des Musulmans. Le Carême est plus long – quarante jours au lieu de trente, et plus sévère : ne pas manger de viande, ni boire autre chose que de l’eau, ne pas avoir de rapport sexuel ni jour, ni nuit alors que le Ramadan a les mêmes interdits plus un : ne pas fumer, mais seulement de l’aube au coucher du Soleil ; la nuit… on fait comme on veut. (Euh, comme Alain Bashung : « la nuit, je mens ». Quelle chanson ! Pleine de mystère, j’adore.).

Le carême a été instituée au IVe siècle en référence aux quarante jours de jeûne de Jésus-Christ dans le désert. Le jeûne est allégé les dimanches mais il n’est pas interrompu et se termine par une période de jeûne et de célébrations plus intenses, la Semaine Sainte. Souvenez-vous du poète Clément Marot qui, en mars 1526, fut jeté en prison pour avoir mangé du lard en carême. On ne rigolait pas en ce temps-là, on embastillait  ceux qui dérangeaient.

2 – un cuisinier : Marie-Antoine (dit « Antonin ») Carême, né en 1784 à Paris et mort en 1833, pâtissier et chef français, connu comme « le roi des chefs et le chef des rois », il est le premier à porter cette appellation de « chef ». Représentant éminent du concept français de la haute gastronomie, il est considéré comme le fondateur de ce style grandiose, recherché à la fois par les cours royales et les nouveaux riches de Paris, l’un des premiers cuisiniers à avoir acquis une renommée internationale.

Drôle de vie, abandonné à l’âge de huit ans, pendant la Révolution française, en 1792, par des parents démunis qui ont quatorze enfants à charge. Son père, tâcheron, pensait que son garçon astucieux était le seul de la famille à avoir une chance de s’élever socialement, le laissa à une des barrières de Paris avec un baluchon et quelques pièces… Je vous conseille vivement la lecteur de l’article de Wikipedia pour en savoir un peu plus.

3 – un poèteMaurice Carême, né en 1899, mort en 1978, écrivain et poète belge de langue française. Maurice Carême est le fils d’un peintre en bâtiment et d’une épicière, Élu « Prince en poésie » au Café Procope à Paris en 1972 (une plaque commémorative apposée sur la façade le rappelle), il a vu son œuvre traduite dans de nombreuses langues. Son œuvre joint à la simplicité de la forme l’expression d’une joie de vivre qui n’exclut pas une certaine gravité.

LA FILLETTE ET LE POEME

« Le poème, qu’est-ce que c’est ?
M’a demandé une fillette :
Des pluies lissant leurs longues tresses,
Le ciel frappant à mes volets,
Un pommier tout seul dans un champ
Comme une cage de plein vent,
Le visage triste et lassé
D’une lune blanche et glacée,
Un vol d’oiseaux en liberté,
Une odeur, un cri, une clé ? »

Et je ne savais que répondre
Jeu de soleil ou ruse d’ombre ? –
Comment aurais-je su mieux qu’elle
Si la poésie a des ailes
Ou court à pied les champs du monde ?

4 – un loup : « Carême prenant » dans la chanson de Serge Reggiani : « Les loups »

Cent loups sont entrés dans Paris
Cessez de rire, charmante Elvire
Cent loups sont entrés dans Paris.
Le deuxième n’avait que trois pattes
C’était un loup gris des Carpates
Qu’on appelait Carêm’-Prenant
Il fit faire gras à ses enfants
Et leur offrit six ministères…

Carême prenant… Les trois jours de réjouissance précédant le début du carême (mercredi des Cendres.

  •  Réjouissances auxquelles on se livre durant ces trois jours.
  • Personne déguisée, masquée, parcourant les rues durant ces trois jours.
  • Familièrement et par extension) : personne vêtue de façon extravagante, semblant déguisée.

Alors, en avant pour le mois des fous.

Share

2 réflexions sur « Carême »

  1. Et voilà le troisième, avec un bon conseil : soyons fous !
    Ca me va très bien, sauf qu’en ce moment, j’ai un peu le moral dans les chaussettes, mais ça, c’est devenu une habitude …
    Il parait que c’est ma thyroïde qui me joue des tours, la bougresse !
    Enfin, je crois surtout que c’est le médoc que je prends pour la stabiliser qui ne me convient pas …
    Trop long à expliquer.
    Je ne vais donc que te souhaiter un bon mercredi, mi pluie, mi soleil … avec un peu de vent.
    Comme moi, pas trop bien.
    Bisoux, ma françoise ♥

  2. on sait que le ramadan est le mois où les commerçants vendent le plus alors leur jeûne c’ est une farce pour moi !
    Quand à notre carême, quand on voit le nombre de personnes assistant à la messe du dimanche, on se dit qu’ il n’ y a pas beaucoup de chrétiens à le suivre moi y compris, exception faite le vendredi saint !
    D’ un autre côté je me dit que le monde de Dieu est spirituel !
    Les deux autres carêmes , cuisinier et poète, m’ étaient connus , et j’ imagine que le poète est plus connu que le cuisinier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.