L’eau de là-haut

Je ne résiste pas à vous faire écouter Véronique Sanson mais ce n’est pas d’elle dont je vais vous parler aujourd’hui. L’eau de là-haut, celles des canons utilisés lors des manifestations, ce n’est pas rien que de l’eau, de l’eau de pluie. Loin de là.

L’eau de pluie, l’eau de là-haut fait des dégâts, à La Réunion, je l’ai vu à de nombreuses reprises lors des cyclones mais les épisodes « inondations » risquent de se reproduire de plus en plus souvent.

L’eau des canons n’est pas très catholique ou pas très orthodoxe ; elle a été « trafiquée ». La direction générale de la police nationale a confirmé l’utilisation d’un «émulsif de type protéinique»  (à base de restes d’animaux ; de la viande pourrie, des charognes). La potion aspergée le 8 décembre 2018 sur les gilets jaunes contenait « de la poudre de cornes et de sabots de bovins, assaisonnée de plumes broyées, diluées dans du sang, le tout mâtiné de protéines de pétrole ».

Laissés au garage pendant longtemps, les engins lanceurs d’eau (les canons à eau) ont refait leur apparition, en France, depuis une dizaine d’années; On les avait oubliés mais lorsqu’une manifestation dérape ou lorsqu’on veut simplement l’empêcher, ce sont eux que l’on retrouve en première ligne. Ils sont efficaces et projettent ce qu’on veut, tout, n’importe quoi.

Ces canons pulvérisent de l’eau, bien sûr, mais plus généralement des émulsifs soit le même liquide mousseux que celui employé par les pompiers, qui peut être coupé avec différents additifs, ajoutés directement dans la citerne, le plus courant pouvant être un gaz lacrymogène, mais de récents problèmes techniques en ont limité l’usage.

À terme devraient également être mis en œuvre des PMC (produits de marquages codés) comme l’indique une touche spécifique dans le « cockpit » des engins. Inodores et invisibles, qui peuvent rester jusqu’à trois semaines sur la peau, beaucoup plus sur les vêtements, et ainsi matérialiser la présence d’un individu dans une manifestation. « Il suffit d’un éclairage ultraviolet pour les mettre en évidence, décrypte un spécialiste. C’est possible y compris depuis un hélicoptère. »

Voilà, nous pouvons être marqués, comme le bétail.

Share

2 réflexions sur « L’eau de là-haut »

  1. Quelle horreur !
    Faut vraiment être con pour en arriver là.
    Je croyais bêtement que la puissance du jet, à elle seule, ne servait qu’à faire reculer les manifestants …
    Mais bon sang, c’est bien sûr, on peut y rajouter tout ce que l’on veut, dans cette eau !
    Incroyable quand même de penser qu’ils pourraient en arriver là …
    Une pure folie qui ne peut naître que dans des cerveaux malfaisants !!!
    Mais il faut s’attendre à tout, avec cette bande de tarés …

  2. j’ ai lu aussi qu’ en ce qui concernait les gaz, on commençait à employer des gaz incapacitant, et les blindés peuvent en envoyer de grosses quantités !
    Ceci rajouté à ce que tu nous révèles montre bien que dans les coulisses de l’ Elysée on a pensé depuis longtemps à la guerre civile et à une révolution !
    Mais l’ histoire nous montre que ça ne suffit pas pour l ’empêcher !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.