Paltoquet

À propos de discours puisque mon dernier billet se terminait sur ce point-là, qu’avez-vous pensé de la dernière intervention télévisée de Manu ? Demain soir, nous aurons droit aux vœux pour 2019, on va regarder et peut-être même écouter mais j’avoue que je n’ai pu tenir les treize minutes du dernier blabla présidentiel. Je suis partie avant la fin.

Je n’avais pas le sentiment d’écouter une personne habitée par une âme quelconque, c’était un discours creux. Sous mes yeux, c’était un gosse apeuré, obéissant (?), les deux mains, aux annulaires bagués, bien à plat sur le bureau, comme à l’école, avant, quand on était bien sage en classe. C’était le spectacle d’un gamin homme vidé de son énergie, marqué, croulant sous une responsabilité qu’il avait voulu incarner mais qui l’avait dépassé. Le président était en marche vers l’ancien monde. L’homme providentiel était fini.

Le mythe macronien ne fonctionne plus, il s’est éteint avec la fronde des gilets jaunes. Je pense au livre de François Médéline « Tuer Jupiter » (que je n’ai pas lu, à part quelques extraits), une histoire dans laquelle le romancier, qui connaît bien les coulisses du gouvernement, a imaginé un sombre complot aboutissant à l’assassinat du président de la République et à son enterrement le 2 décembre 2018.

Dans la réalité, Emmanuel est toujours là, un peu éteint mais les députés LREM entretiennent la flamme, approuvent ce qu’il dit (ou démissionnent) et croient encore dans sa méthode ; ils le clament au moins, peut-être sans vraiment savoir où va le pays.

Quand Macron parle d’une ardoise qui grossit depuis quarante ans, c’est vrai mais s’il croit pouvoir effacer progressivement l’ardoise alors là c’est faux. Il la grossit l’ardoise avec ses dépenses, supérieures à celles de ses prédécesseurs.

Avec ce discours, comment a-t-il pu penser qu’une bonne partie des gilets jaunes serait calmée à défaut d’être satisfaite ? Les prend-il vraiment pour des crétins ?

Certes les Gilets Jaunes naviguent à vue mais ils ont une vue commune, solidaire sur la misère française, sur la profonde colère du peuple.

Quelles propositions de Macron sont crédibles ? Quelles promesses sont vraies ? Que vont penser les travailleurs pauvres qui dorment dans leur voiture ? Et les riches familles à 4 000 euros mensuels ?  Oui, avec 3 000 euros « nets nets » par mois, vous êtes dans les 10% les plus riches.

Comment croire le président et le gouvernement quand Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, naïf (?), tout aussi loin des réalités des Français dit « Nous devons tous intégrer et pas seulement expliquer, mais entendre et comprendre, ce que c’est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros lorsque vous invitez quelqu’un et que vous ne prenez pas de vin. » Il s’enfonce. Il est méprisant lui aussi. Maladroit ? Stupide ? Imbu de lui-même ?  Au choix. Tout à la fois.

Même si le mouvement des Gilets Jaunes semble se calmer, s’il se défait momentanément, les problèmes restent et le pays sera de nouveau (bientôt ?) face à une nouvelle fronde de la population.  Attendons fin janvier. Si par bonheur, il fat très froid, la colère remontera moins vite mais la grogne sera sans aucun doute très forte quand les salariés verront leur première fiche de paie « écornée » par le prélèvement à la source. Je crois que cette mesure, prise à la va-vite, va causer des soucis supplémentaires. Je ne parle même pas des ratés, des erreurs multiples. « On va s’amuser » (ironie), je le sens.

Il me semble que la France est dans l’impasse, l’Europe et peut-être même le monde entier.  Allez savoir ! Il est certain que les Gilets Jaunes ont montré un réveil de la réflexion, de la vraie solidarité, un réveil de l’intelligence accompagnée de colère, il est vrai, et la colère gêne la réflexion, la rend un peu moins intelligente mais c’est indubitablement une révolution qui est en marche. La vraie (r)évolution passera-t-elle par les urnes ou par la rue ? Comment, par les urnes, pourra-t-elle satisfaire le plus grand nombre qui ne croit plus au système électoral ?

Le fossé est devenu trop grand entre le peuple et ses « représentants » qui malheureusement ne le représentent plus. Le paltoquet à la tête de l’État se gausse du peuple de France tout comme ses sbires.

Le niveau de vie entre la base et les sommet est bien trop différent, l’écart bien trop grand sur le plan financier et sur celui des idées et des réalités. Si l’on ajoute le décalage entre le langage du peuple et celui du président, on ne peut qu’être effrayé.

Comment Manu espère-t-il être compris en parlant de guêtres, larcin, poudre de perlimpinpin, croquignolesque, carabistouillle, « pognon de dingue », « Gaulois réfractaires », irénisme, idiosyncrasie…? Et j’en passe. Je fais partie des Françaises qui  ne sont pas toutes illettrées et en ma qualité d’ex-enseignante, je peux certifier que le niveau de langage moyen de mes compatriotes ne permet pas de suivre les discours « claffis » de mots abscons. Quel jeune a entendu parler de guêtres ? Malgré son jeune âge, Emmanuel Macron tient un discours de vieux.  Quand je dis que notre président est un paltoquet, je sais que je suis incomprise, le mot est rare, oublié mais je vous précise que si un paltoquet peut être un « individu grossier, rustre » (sens ancien), c’est aussi un « homme prétentieux et insolent » (sens moderne).

Ajouterai-je l’étymologie du mot ? Dérivé de paltoke, palletoc, ancienne forme de paletot*. Pall(e)toqué «revêtu d’un paletot» (1546, Rabelais, Tiers Livre). Lpaletot était considéré comme un vêtement d’hommes de basse condition. Attention, en anglais (langue qui fait de nombreux emprunts au français) paltock signifie « jaquette », vêtement nettement plus habillé.

J’arrête pour aujourd’hui et comme depuis Beaumarchais, en France, tout finit par des chansons, je vous propose un mot inutilisé, sauf par l’extraordinaire nounou anglaise Marie Poppins : supercalifragilisticexpialidocious.

Share

2 réflexions sur « Paltoquet »

  1. je connais bien ce mot paltoquet, et conviens qu’ il va comme un gant à l’ usurpateur !
    Sarkosy et Hollande ont rajouté des milliards de taxes et impôts nouveaux, comment Macron a t’ il pu croire qu’ il pouvait lui aussi en rajouter autant que les deux autres réunis !
    Demander au peuple et aux retraités en particulier de faire des efforts quand dans le même temps il dépense follement à l’ Elysée et Brégançon, n’ arrête pas de voyager et d’ inviter à festoyer, c’ est se moquer !
    Ils ont exigé que nous ayons internet, et bien nous l’ avons , et constatons les avantages démentiels des hauts fonctionnaires, du personnel de l’ Elysée, des députés, des sénateurs, des ministres et présidents, même à la retraite, alors on comprend le ras le bol général !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. Je te trouve bien gentille d’appeler le mec qui nous sert de président « manu » !
    Il doit encore se croire bien au dessus de nous quand il récite ses discours …
    En essayant, de temps en temps d’employer des mots qu’il doit penser plus « à notre portée », puisqu’il n’a aucune considération pour le peuple.
    Mais le peuple est en colère et elle est justifiée !
    Quelques soient les mots qu’on emploie, plus rien ne va.
    J’attends son discours avec impatience …
    Merci pour la vidéo : j’adore !
    Bon début de semaine et dernier jour de l’année ! Yesss.
    Bisoux, ma françoise ♥, sans réveillon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.