Femme, femme, femme…

Une femme de trente ans est morte ce dimanche 23 décembre 2018,  vers 7h30 du matin, près de Montargis (Loiret), après avoir été frappée et  avoir reçu au moins un coup de couteau. L’agression a eu lieu à son domicile, en présence de sa fille, âgée de cinq ans. L’ex-conjoint de la victime est considéré comme le principal suspect ; il a été interpellé à Nemours en Seine-et-Marne, après avoir pris la fuite. Placé en garde à vue, il avait déjà été condamné à une peine de prison pour des faits de violence sur sa compagne.

La loi vous protège (clic) , un site l’annonce, un numéro de téléphone est disponible le 3919 mais qu’en est-il réellement ?

Savez-vous que condamné en première instance pour violences conjugales, le maire de Cabourg Tristan Duval, est toujours en poste ? Des pétitions s’indignant de son maintien en poste demandent sa démission car il n’a été  condamné qu’à trois mois de prison avec sursis et à 2 500 euros d’amende à verser à son épouse au nom du préjudice moral. Et le préjudice physique ? Le pretium doloris ? (Qui plus est, il a fait appel immédiatement.)

Pour rappel, les faits se sont produits le 7 août dernier, dans une rue de Cabourg dans la soirée vers 22h30, lors d’une dispute, le maire de 47 ans avait frappé son épouse qui a eu une côte cassée et le visage tuméfié. Pas gêné le bonhomme ! En pleine rue. Imaginez chez lui ce qui peut se passer, à l’abri, bien caché derrière porte et volets clos. Un accident domestique pour son épouse, un jour prochain ?

Le tribunal (qui l’a bien légèrement condamné car les juges ne sont pas justes) avait écarté la peine d’inéligibilité, considérant que les faits relevaient de la sphère privée, sans lien avec ses fonctions de maire. Mouais… C’est immoral de taper son épouse alors même qu’on veut interdire la fessée. Encore des idées arriérées qui sont la norme chez certains juges.

« Honte de cette République qui protège les agresseurs et ferme les yeux  sur des faits répréhensibles ! »

*****

Cent-trente (130) femmes sont mortes l’an dernier 2017 en France sous les coups de leur compagnon, ex-conjoint ou petit ami. 109 sous les coups de leur mari officiel, le chiffre est stable ; ce sont les  compagnons « officieux » dont la violence est en hausse.

Pour finir en douceur, il y a encore des hommes gentils, tendres, aimants…

Femmes, je vous aime
Femmes, je vous aime
Vous êtes ma mère, je vous ressemble
Et tout ensemble mon enfant
Mon impatience
Et ma souffrance

Share

2 réflexions sur « Femme, femme, femme… »

  1. Pour le maire, c’est honteux de le voir encore occuper son poste !
    Comment ses administrés peuvent-ils avoir encore confiance en un tel bonhomme ???
    Il y a vraiment des trucs que je ne comprendrais jamais … 🙄

  2. ah, la justice des hommes n’ est pas compréhensible, pour le commun des mortels ! Pour résumer je dirais que les droits de l’ homme et de la femme, ne sont évoqués qu’ en faveur des coupables, pas des victimes !
    La lâcheté n’ est pas punie, or frapper une femme, c’ est de la lâcheté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.