Lettre ouverte au Président

Monsieur le Président,

Vous n’avez pas eu ma voix en mai 2017 mais je suis une bonne citoyenne, républicaine et j’ai accepté le résultat démocratique ; pourtant le nombre de voix que vous avez obtenues ne représente pas la majorité de nos concitoyens. J’ai accepté le résultat des urnes mais je vous avoue que je suis allée assister au dépouillement des bulletins pour être convaincue qu’il n’y avait pas de magouilles.

Les Français sont versatiles et si au premier tour, vous n’étiez pas en tête dans « mon » bureau de vote, au second tour entre la peste et le choléra, les Français vous ont choisi. Ils avaient peur de Marine mais ne se sont pas rendu compte de ce qui allait leur arriver avec vous.

Au tout début de votre parcours, j’avais trouvé bonne l’idée d’une République en Marche, mais rapidement j’ai compris que les professionnels de la politique vous rejoignaient pour ne pas perdre leur place si rentable, puis votre comportement m’a choquée pendant la campagne (des hurlements à la tribune, façon Hitler, avec une voix éraillée qui vous lâchait) ; le soir des résultats et lors de votre « intronisation » mes craintes se sont renforcées. La vanité vous rendait arrogant, vous deveniez aveugle et sourd, tout à votre réussite personnelle.

Oui vous êtes devenu aveugle et sourd. Fier d’un des sobriquets qui vous ont été attribués, Jupiter, vous vous prenez pour un dieu et ne touchez plus le sol que nous foulons MAIS si Jupiter est le dieu romain le plus puissant (tout comme Zeus chez les Grecs), c’est aussi une planète gazeuse, or le gaz n’a aucune consistance et certains sont si légers qu’on en remplit les ballons pour qu’ils s’envolent. Envolez-vous ! Dégagez ! Au fond c’est ce que certains demandent ou attendent.

Et moi, je chante dans ma tête :

J’ai pas choisi de vivre ici
Entre la soumission, la peur ou l’abandon
J’m’en sortirai, je te le jure
A coup de livres, je franchirai tous ces murs

J’ai encouragé mes enfants et j’encourage mes petits-enfants à s’instruire même si ce n’est pas vraiment rentable sur le plan financier (la tchatche et le culot paient davantage aujourd’hui), ce n’est pas perdu, s’instruire c’est pouvoir réfléchir et pouvoir s’exprimer.

Aujourd’hui la situation s’aggrave. Les Gilets Jaunes sont là et vos manigances ou celles de vos Sinistres ne réussissent pas à endiguer la colère que vous avez déclenchée.

Comment avez-vous pu ignorer les cris des Français ? À la ville comme à la campagne, ils sont en colère. Vous les aviez entendus mais vous n’en aviez cure. Vous  avez continué à les traiter avec morgue, sûr de vous sur votre Olympe Capitole, sûr de tout contrôler mais tout vous échappe.

Savez-vous Monsieur le Président que dans la mythologie grecque, les Champs Élysées, Champs Élyséens, ou simplement l’Élysée, sont le lieu des Enfers où les héros et les gens vertueux goûtent le repos après leur mort ?

Vous, vous êtes vivant et vous vous êtes enterré dans ce palais, loin des Français et de la France. Sortez et vivez comme tous vos concitoyens : allez acheter votre pain, payez vos factures, prenez le métro aux heures de pointe, soyez payé sur les mêmes bases que les autres Français qui travaillent,  pas comme les stars du ballon rond ou de la télévision, payez votre chauffage, votre électricité, vos déplacements comme les Français le font quotidiennement…

Supprimez tous les privilèges des élus, députés, sénateurs, ministres et autres conseillers, les vôtres. Réduisez VOS dépenses, les dépenses en général plutôt que de lever toujours plus d’impôts et de taxes. Vous vous comportez comme les monarques de l’Ancien Régime. Il faut que cela cesse.

Les moutons sont enragés ! Les vieux dont je fais partie ne sont pas tous grabataires, sourds, débiles (votre femme elle-même fait partie des seniors, certes elle est privilégiée grâce à vous et à sa naissance) mais les seniors souffrent comme d’autres Français. Attention, l’armée que vous avez maltraitée n’a peut-être plus envie de vous suivre, tout comme la police exténuée et malmenée. Les plus jeunes comme leurs parents se posent des questions sur la gestion des finances publiques et vos multiples décisions, ils commencent à bouger. Aujourd’hui, la majorité des Français est mécontente, des agriculteurs aux employés de bureau, des mécaniciens aux chauffeurs routiers, des chômeurs aux handicapés, les femmes ne sont pas les dernières à être en colère, bien au contraire dès lors que nourrir les enfants devient compliqué, elles se révoltent…

Sur qui comptez-vous vous appuyer pour continuer à régner ? Les banquiers (ils ont le fric mais ne sont pas si nombreux). Votre garde plus ou moins rapprochée finira par comprendre qu’elle est composée de fusibles posés pour vous protéger.

Pour qui vous comportez-vous comme cela ? Pour vous seul ? Pour le seul profit d’une caste de capitalistes, avide et méprisante ? Pour la satisfaction de hordes composée de malfaisants et/ou de terroristes ? Pour des immigrés dorlotés parce qu’ils représentent un électorat potentiel et deviennent une  « population de remplacement  » ?  Avez-vous compris que ceux-là vous considèrent comme n’importe quel Français, un chien d’infidèle à balayer ?

Monsieur le Président, il faut cesser, partir avant que des Français périssent par votre faute dans une guerre, la plus horrible qui soit une guerre civile. Évitez-nous cela, partez ou au moins aidez les Français à réorganiser le pays, peut-être avec vos conseils mais pas sous vos ordres. Vous n’êtes ni roi, ni Dieu, ni maître.

Share

4 réflexions au sujet de « Lettre ouverte au Président »

  1. Bien tournée, ta lettre, qui exprime ce que beaucoup ressentent.
    Je serais, moi aussi, pour une démission pure et simple.
    Mais ce n’est pas si facile qu’il le semble, bien entendu.
    Il faudrait trouver un remplaçant mais la grande question reste QUI ?
    Alors, il faut bien réfléchir sur les conséquences qui seraient peut-être pires …
    Surtout avant qu’une guerre civile n’éclate !

    Bonne fin de semaine, en espérant un climat social pas trop agité … et surtout moins de haine …
    Bisoux, ma françoise ♥

  2. Bonjour Françoise,
    Je pense que c’est vous qui avez posé la question sur le SEL ?
    Vous avez la réponse sur mon blog :
    http://saintsaire.eklablog.com/

    Quant au personnel politique… j’avoue que je ne suis pas allé voter au deuxième tour, je suis un mauvais citoyen ! Le problème, c’est que je suis chrétien et que je n’ai vraiment pas envie de voter pour des incroyants qui n’ont de crainte ni de Dieu ni du diable, et qui nous trompent à longueur d’année.

    Bonne journée
    Amicalement
    Jonathan

  3. Bonsoir Françoise,
    Je connais certaines associations où l’on utilise des donss pour des voyages… cela leur fait des vacances à l’oeil !
    Par contre, je fais partie d’une petite Association qui apporte un secours sur Madagascar. Ceux qui la gèrent, je les connais personnellement, ce sont des gens qui ne prennent pas le moindre centime, au contraire, ils y versent 100 euros mensuellement, car ce ne sont pas des supers riches !
    http://saintsaire.eklablog.com/impact-madagascar-a149367904

    On se demande comment cette affaire de gilets jaunes va se terminer ??? La nomination d’un nouveau gouvernement ne changerait rien. Il me semble toufefois qu’ils essaient de diviser le mouvement en parlant de prime de fin d’année pour les travailleurs/travailleuses. Mais les retraités risquent une fois de plus de passer devant la glace !
    Bonne soirée
    Amicalement
    Jonathan

  4. C’ est exactement ce que je veux, mais comme je pense que s’ il n’ y avait pas eu violence, le gouvernement n’ aurait pas cédé, je sais que si on ne les y oblige pas, ces messieurs s’ accrocheront aux privilèges qu’ ils se sont accordés !
    IL va falloir que le peuple retrouve sa souveraineté, établisse un mémoire de ce que le président élu devra s’ engager à exécuter !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *