Bâton

C’est à cause d’un accent circonflexe que tout a commencé. Je m’explique. J’ai parlé il y a quelques d’une « discussion à bâtons rompus », et je me posais la question du singulier ou du pluriel du ou des bâtons, puis de l’accent circonflexe, alors j’ai consulté mes amis les dictionnaires et j’ai reçu de nombreuses informations.

Bâton, le mot porte bien un accent circonflexe car il vient du latin bastum, de bastare, porter et un bâton, de nos jours, c’est tout plein de choses différentes :

  1. Morceau de bois assez long servant d’appui, d’arme (défense ou attaque), d’instrument de punition, etc, qu’on peut tenir à la main comme une canne et par on disait auparavant le bâton d’une canne ou d’un parapluie.
  2. Objet en forme de bâton, de forme cylindrique et d’une matière consistante qu’on peut prendre en main comme le témoin dans une course de relais.
    • Un bâton de guimauve.  Un bâton de craie.
  3. Trait vertical que fait l’enfant qui apprend à écrire.
    • Cet enfant ne fait encore que des bâtons (pour lettres-bâtons).
  4. Conditionnement en bâtonnet de certains produits cosmétiques (rouge à lèvres, fard à paupières).
  5. Tige d’acier, munie à sa base d’une rondelle aidant le skieur dans son équilibre ou un marcheur dans sa progression.
  6. Symbole, emblème d’une dignité, d’une fonction de commandement : bâton de maréchal qui est l’insigne de la dignité de maréchal de France, la dignité de maréchal elle même, le plus haut grade auquel une personne puisse parvenir.
  7. Menuiserie : chacun des quatre montants d’une chaise ordinaire ou, beaucoup plus ancien, les bâtons de chaise démontables placés latéralement sur une chaise à porteurs permettant à deux personnes, placées à l’avant et à l’arrière, de la porter.
  8. (Industrie du bois) : pièce cylindrique fraisée de petit diamètre.
  9. (Productions de précision : Bijouterie, Horlogerie) : instruments de forme cylindrique servant à fabriquer des pièces d’orfèvrerie, de bijouterie, d’horlogerie, de passementerie, de tapisserie, etc.
  10. (Jeux : Cartes à jouer) : une des quatre enseignes (ou couleurs) du jeu de cartes traditionnel espagnol qui en compte quatre : copas – coupes, espadas – épées, bastos – bâtonsoros – littéralement ors, équivalent des deniers du tarot dit de Marseille
  11. (Héraldique) :  Rectangle posé en bande, c’est-à-dire diagonalement.
  12. Marine : petit mât (mâtereau, c’est drôle ce mot, non ?) qui porte un pavillon ou une flamme.
  13. (Argot) Somme d’un million d’anciens francs français (soit dix-mille – nouveaux ? -francs français), soit un million de centimes. Équivalent de brique ou plaque. En euros ? Je ne sais pas. Déconnectée, je suis.
  14. Pour finir le plus vulgaire : pénis.

Quant aux expressions et autres utilisations diverses , en voilà une liste non exhaustive :

  • bâton à deux bouts  : espèce d’arme offensive qui consiste en un bâton ferré aux deux extrémités.
  • bâton à feu : nom donné au fusil à poudre noire.
  • bâton blanc ou bâton de Jacob : plante dont le nom officiel est asphodèle blanc.
  • bâton de Jacob est aussi un instrument des anciens astronomes et la baguette de prestidigitation.
  • bâton d’Asclépios ou bâton d’Esculape : caducée à un serpent, utilisé par les médecins et les pharmaciens.
  • bâton de Mercure ou baguette de Mercure, (voire Hermès) souvent confondu avec le caducée mais qui compte deux serpents, utilisé par les professions médicales ou paramédicales (pour entretenir la confusion et éviter les contraventions).
  • bâton de circulation : bâton blanc dont se servaient les agents pour régler les mouvements de la circulation dans les rues, on le revoit dans les films du « Gendarmes » je crois. Sinon c’est un vieux, vieux souvenir en France.
  • bâton de confrérie : bâton surmonté de la statuette du saint, patron de la confrérie.
  • bâton de direction : grande canne de chef d’orchestre.
  • bâton de vieillesse : personne qui sert d’appui à un vieillard et qui l’assiste dans ses besoins. (C’étaient presque toujours les enfants, avant).
  • bâton du diable : instrument de jonglerie manipulé avec deux baguettes.
  • bâton pastoral : crosse d’un évêque.
  • tenir le bâton haut : se faire obéir par violence, par contrainte.
  • offrir la carotte ou le bâton : récompense ou punition pour se faire obéir.
  • bâton merdeux : personne ou objet à éviter ou à laisser à distance, (pour ne pas se salir, ma grand-mère disait trivialement mais fort justement : « on n’est jamais sali que par la merde ») ; personne d’un caractère difficile, déplaisant, qu’on ne sait comment aborder (personne à fuir, en clair).
  • Battre l’eau avec un bâton : s’acharner inutilement.
  • Mener une vie de bâton(s) de chaise : mener une vie agitée et déréglée, comme l’est celle de ces bâtons qui étaient constamment manipulés, pour dégager la porte de la chaise à porteurs, et pour les protéger du vol.
  • Mettre des bâtons dans les roues : empêcher l’activité d’une personne.
  • Prendre son bâton de pèlerin : partir à la quête de quelque chose ou en mission.
  • Tendre le bâton pour se faire battre ou donner le bâton pour se faire battre : c’est fournir, par ses dires ou son comportement, l’occasion de se faire blâmer.

Je finis par un dernier proverbe que vous connaissez peut-être et que je trouve plein d’espoirs car je crois encore à la reconnaissance des mérites (oui, je suis une naïve) : « Tout soldat porte son bâton de maréchal dans sa giberne. » ce qui signifie que le simple soldat de deuxième classe peut atteindre la plus haute dignité militaire (s’il fait preuve de courage par exemple, ou par un mystère absolu, souvenez-vous d’Alexandre Benalla et de sa super-promotion mais c’est une autre histoire.)

Share

2 réflexions au sujet de « Bâton »

  1. Hé oui, les latinistes savent que les mots anciens avec des « as » deviennent des « â » !
    Sauf les exceptions, bien entendu …
    Bien trouvés, tous ces exemples !
    Pour le dernier, je dis plutôt, avoir le bâton (ou la gaule) pour une érection, mais pas pour un simple pénis inactif … 🙄
    Vais voir l’autre article.

  2. ah ce fameux accent circonflexe !
    Il m’ arrive d’ aller en relire les règles, et j’ ai toujours tendance à écrire bâteau, j’ ignore pourquoi !
    Alors comme ça , pénis serait le plus vulgaire des bâtons ?
    Et bien , il y a plus d’ une expression dont je n’ avais jamais entendu parler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *