Byzance

Byzance est une ancienne cité grecque, capitale de la Thrace, située à l’entrée du Bosphore, l’actuelle Istanbul. La cité a été reconstruite par l’empereur romain Constantin, renommée Constantinople en 330, elle est devenue la capitale de l’Empire romain, puis de l’Empire romain d’Orient et enfin de l’Empire ottoman à partir de 1453 (date de la prise de la ville par les Turcs). Elle a été rebaptisée Istanbul en 1930.

Je ne vais pas faire un cours d’histoire de Byzance (les livres et les sites internet ne manquent pas sur le sujet) mais simplement rappeler quelques faits qui peuvent donner à réfléchir.

Byzance était une ville d’Orient dont la richesse est effectivement restée dans les esprits comme un symbole d’opulence, l’expression « C’est Byzance ! » semble avoir été popularisée par des comédiens inspirés par une pièce de théâtre (laquelle ?) dans laquelle un personnage disait « Quel luxe ! Quel stupre ! Mais c’est Byzance !« .

Si les richesses furent grandes, la ville connut aussi des périodes moins heureuses avant le déclin, la chute. Comment les empires romains d’Orient et d’Occident ont-ils périclité ?

L’Empire romain fut corrompu dès le commencement de l’ère impériale ; comme il n’avait pas de système budgétaire, la richesse reposait sur le butin des territoires conquis mais avec l’intégration de ces régions, cette source de revenus expirait. Comme par ailleurs l’Empire exemptait de taxes une élite, les paysans sans terre vivaient dans une grande pauvreté qui s’étendit à toutes les classes laborieuses. Les coûts de la défense militaire et du faste des empereurs continuaient à s’amplifier alors que les recettes s’érodaient progressivement, comment les contribuables ruinés pouvaient-ils encore payer ?  Le problème est resté le même partout à travers le monde dans les sociétés humaines. La fiscalité a atteint, en France, des niveaux à la limite du tolérable, pourtant la seule option choisie par le nouveau pouvoir a été de remettre une couche supplémentaire d’impôts (+1% pour 2018) en promettant la baisse (pas pour tout le monde).

Combien de temps peut tenir un système où tout est prétexte à impôt, contrôle et taxation ?

Pourquoi et comment l’État distribue-t-il généreusement à certains l’argent qu’il a extorqué à d’autres ? La perversion du système de l’assistanat à des individus ou à des états-tiers est telle que le « don » n’est jamais suffisant et que le bénéficiaire est toujours tenté de profiter davantage de cet argent gratuit, obtenu sans effort (aides aux pays d’Afrique où, pendant que les peuples souffrent, les dirigeants s’engraissent).

Par ailleurs la multiplication des taxes,  des impôts, des règles aboutit à complexifier le système administratif au delà de la raison : plus il y a de règles, plus il y a de tentations de contourner ces règles, d’en abuser et, fatalement, il y a besoin de plus de contrôles et de contrôleurs ce qui nous ramène à Byzance qui disparut croulant sous le poids de ses règles, lois et réformes si absconses que seule une bureaucratie et une administration pléthoriques pouvaient gérer.

Je vous rappelle que les dirigeants de Byzance se sont « illustrés » pendant le siège puis la chute de la ville en 1453, discutant âprement du sexe des anges et  des différents entre orthodoxes et  catholiques sur le concept de la Trinité (querelle du Filioque). Toutes ces discussions sur les points de théologie loin des réalités quotidiennes permirent la victoire des Musulmans. C’est depuis cette époque que les querelles stupides, oiseuses sont appelées des querelles byzantines.

La France, en ce début du 21ème siècle, ressemble par bien des points à cette ville millénaire : confrontée à de multiples crises (politique, économique, sociale et sociétale), plutôt que traiter les problèmes qui se posent, elle semble décidément choisir les querelles byzantines et éviter les sujets trop… (terre-à-terre ?).

Share

3 réflexions au sujet de « Byzance »

  1. C’est tout à fait ça !!!
    La comparaison est très bien trouvée.
    Notre pays est en marche … sur les traces de byzance !
    Si tu as un petit moment, sur mon blog : la rénovation de notre couloir après l’inondation que nous avions subie.
    J’ai honte de mes photos, mais je ne publie pas souvent de photos personnelles, alors, pour une fois …
    Si ça t’intéresse, hein !
    Bon début de semaine.
    Bisoux, ma françoise

    PS : Je viens de voir la météo : orages prévus dès ce matin ! Grrr

  2. on ne manque pas d’ exemples de civilisations opulentes qui se sont vautrées dans le stupre et ont fini par s’ écrouler !
    L’ Europe et la France en particulier semble prendre le même chemin, s’ attaquant à la classe moyenne pour vivre à ses dépends, et garder l’ électorat des assistés, et il se pourrait aussi que par son laxisme, on finisse par devenir un pays musulman

  3. j’ai visité deux fois cette ville magnifique, du temps ou le voile y etait encore interdit, je n’ai plus envie d’y retourner ! merci pour ton bel article sur Byzance, chère Françoise, nous sommes en effet bien partis dans ce sens !! amities et bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *