Maurane

Maurane vient de nous quitter et je vois des tas d’articles que je n’ai même pas envie de lire tant ils me paraissent être de la m…. déballée pour faire vendre des feuilles de chou qui ne valent pas grand chose. Maurane est morte, trop tôt à mon goût mais que pouvons-nous contre le destin ? Rien, sinon accepter, ne pas oublier les bons moments, les moments qu’on a appréciés.

Je me souviens de Maurane au théâtre de Champ Fleuri, à Saint Denis de la Réunion, chantant pieds nus sur scène et faisant danser toute la salle. Oui c’était beau et surtout rare de faire bouger aussi bien un public en général très timide dans cette salle. Pour moi, Maurane restera cette fille pleine de vie et de sourires même si, comme beaucoup, elle cachait sans doute un mal-être derrière une apparence heureuse. Je pense à elle et j’ai envie de vous faire écouter des chansons qui rendent cette femme exceptionnelle, des chansons qu’elle chantait et vivait.

Côté mal-être comment ne pas penser à la serveuse automate, Marie-Jeanne de Starmania :

 Cette serveuse a un mal de vivre que beaucoup connaissent mais que peu osent dire et surtout ne peuvent dire aussi bien.
Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ?
Moi j’ai envie de rien
J’ai juste envie d’êt’ bienJ’veux pas travailler
Juste pour travailler
Pour gagner ma vie
Comme on dit
J’voudrais seul’ment faire
Quelque chose que j’aime
J’sais pas c’que j’aime
C’est mon problème

Et comme la vie n’est pas un long fleuve tranquille, les déchirements de l’amour sur fond de guerre d’Algérie dans « Les Parapluies de Cherbourg » :

 Quel duo !

Vous n’avez pas oublié non plus cet incontournable prélude de Bach :

Et toujours issue de Starmania, cette aur-tre chanson connue que j’aime beaucoup :

On se comprend, on se console
Mais au bout du compte
On se rend compte
Qu’on est toujours tout seul au monde

Je suis sûre qu’au fond elle nous dirait peut-être, comme le grand Jacques, Jacques Brel dont elle avait repris des titres dans un album qui doit sortir à l’automne prochain, Brel son compatriote belge : Je veux qu’on rie, je veux qu’on danse…

Je veux qu’on rie, je veux qu’on danse
Je veux qu’on s’amuse comme des fous
Je veux qu’on rie, je veux qu’on danse
Quand c’est qu’on me mettra dans le trou

Mais je n’en sais rien alors « Adieu Maurane, je t’aimais bien »…

Share

2 réflexions au sujet de « Maurane »

  1. je dois dire que j’ ai été triste de voir une chanteuse emphatique et à la voix si chaude disparaître si tôt.
    Triste de voir qu’ elle voulait remonter sur scène, et qu’ on voyait bien que la forme n’ était pas au rendez-vous.
    Mais c’ est comme ça, il nous reste ses chansons !
    Passe une bonne journée Françoise
    bisous

  2. merci pour ce bel hommage, chere Françoise, Maurane était une chanteuse exceptionnelle, morte bien trop jeune, quel dommage, mais c’est la vie ! qu’elle repose en paix, bonne semaine amities et bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *