Incapable

Incapable. Incapable mineur. Article 1124 du code civil « sont incapables de contrat les mineurs non émancipés et les majeurs protégés ». nous sommes de plus en plus infantilisés et nous nous laissons faire. Oui, je le répète, on nous prend pour des consRévoltons-nous ! « Indignez-vous » avait écrit Stéphane Hessel. J’ai souvent l’impression d’être seule à être contrariée par toutes les sottises que je lis ou que j’entends. 

Dans son  essai Qu’est-ce que les Lumières ?, en 1784, Emmanuel Kant donne la définition suivante : « Le mouvement des Lumières est la sortie de l’homme de sa minorité dont il est lui-même responsable. Minorité, c’est-à-dire incapacité de se servir de son entendement sans la direction d’autrui... » Il ajoutait « Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! » copiant le Sapere aude !locution latine empruntée à Horace, qui signifie littéralement  » Ose savoir ! « . Cette exhortation vaut encore plus aujourd’hui : « ose savoir et ose penser seul, par toi même », il faut cesser d’accepter comme vraies toutes les opinions et cesser d’obéir à tous les diktats qu’on nous impose. 

Une de mes dernières contrariétés concerne le temps et l’argent perdus pour l’examen de l’amendement du rapporteur Jean-Baptiste Moreau (LREM), éleveur bovin de profession et président de coopérative agricole, afin « d’interdire certaines pratiques commerciales trompeuses pour le consommateur ». En clair, finis les « steaks de soja », « merguez vegan » et autres « goût bacon » pour les produits alimentaires contenant des matières d’origine végétale. Voilà de quoi ont discuté jeudi 19 avril les députés français. N’ont-ils rien de mieux à faire ?

Si j’achète un steak de soja ou un steak végétal, je sais bien que ce n’est pas de la viande, je sais lire, je comprends ce que je lis et cela n’a rien d’une tromperie délibérée du vendeur.  Tout comme le lait d’amande n’est pas du lait de vache, je le sais, mais ça, l’Europe l’a déjà interdit depuis 2007 : un règlement européen a estimé que la dénomination « lait » était « réservée exclusivement au produit de la sécrétion mammaire ». .C’est curieux comme on respecte les mots dans certains cas et pas dans d’autres.

Les «steaks de soja» et le «fromage vegan» devront bientôt changer de nom  et les termes tels que «saucisse», «filet» ne pourront plus être employés pour commercialiser les produits composés de protéines végétales. (Un sort particulier devrait être réservé au «lait de coco» qui pourra garder sa dénomination. Pourquoi donc ?)

Cette mesure devrait ainsi favoriser une meilleure information à destination des consommateurs car des présentations marketing peuvent donner l’illusion au consommateur de manger de la viande alors que ce n’est pas le cas. «Ils sont vendus au même prix que des steaks de viande alors que le coût de production est bien inférieur», précise le député rapporteur de ce projet de loi qui défend le lobby de la viande et se moque des consommateurs.

Certes, il y a des producteurs de viande de qualité mais combien de viandes frelatées sont-elles mises sur le marché ? Pour le profit de qui ?

Cette nouvelle interdiction n’est pas encore définitive: l’amendement doit passer la lecture en séance plénière puis être validé par les deux chambres le 22 mai prochain mais n’est-ce pas du temps perdu à prendre les Français pour des débiles ?

Quelle protection des citoyens dans ces blablas inutiles ?

Share

2 réflexions au sujet de « Incapable »

  1. Dans le monde animal tout est basé sur la reproduction et la nourriture !
    Les carnivores mangent des herbivores, et leur façon de procéder n’ a rien d’ agréable pour la victime.
    Je pense donc que l’ homme peut manger de la viande, mais qu’ on doit tout faire pour éviter la souffrance aux animaux qu’ on consomme !
    Les végans, n’ ont pas à imposer leur façon de voir les choses, c’ est à la discrétion de tout un chacun !
    Et penser que parce qu’ on ne consomme pas de viande, on mange plus sain, est une utopie, les légumes n’ échappent pas aux pollutions, même le bio !
    Passe un bon dimanche Françoise
    Bisous

  2. …tu as tout à fait raison, chere Françoise, on nous prend pour des cons … quelle que soit l’appelation, le resultat est le meme, je mange de la viande moderement, des legumes plutot et des fruits, ce qui ne nous met pas forcement à l’abri de toute contamination par les pesticides notamment, mais que vont apporter ces changements d’appelation, rien ! du vent par LREM , tout comme le « rouler à 80 KMH »… merci pour ton article, bon dimanche, amities et bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *