Silence assourdissant

«Silence assourdissant des médias et des représentants du gouvernement en Occitanie. À la télévision, nous sommes submergés d’images présentant successivement les inondations puis la pagaille en région parisienne, mais rien sur les difficultés des automobilistes, la galère quotidienne de tous ceux qui doivent utiliser la route en région Occitanie, en particulier autour de Toulouse. Voilà plus d’une semaine que ça dure et rien, silence ! Pourquoi ?

Ce soir, tout va aller mieux mais plus d’une semaine de problèmes passés sous silence.

Comme toujours les forces de police et de gendarmerie n’ont pas bougé pour aider les automobilistes coincés pendant des heures dans leur véhicule (même les motards ne pouvaient plus avancer correctement), pourtant les policiers et gendarmes sont en mesure d’intervenir pour assurer la protection des biens et des personnes en cas de débordements. N’y avait-il pas de biens à protéger ? La chaussée dégradée par les brasiers (pneus qui flambent), l’air pollué par les fumées noires, fumier déversé n’importe où… Certes, la liberté de manifester existe mais la liberté de circuler doit être maintenue aussi. Rien ne tourne rond dans notre pays. On nous rabat les oreilles avec le principe de précaution, la défense des citoyens mais dans les faits j’ai l’impression que tout va de plus en plus mal. Des contraintes de plus en plus grandes, des taxes de plus en plus élevées et des conditions de vie de plus en plus dégradées.

Pourquoi la seule intervention visible de la police a consisté à protéger le bâtiment de la préfecture le 31 janvier dernier lorsque les agriculteurs ont manifesté au centre-ville de Toulouse ?

Pourquoi n’a-t-on pas écoutés plus rapidement les agriculteurs en colère ? Ils sont indispensables à la richesse du pays mais ils sont maltraités, méprisés. Je comprends leurs revendications pourtant je n’apprécie pas la méthode utilisée pour se faire entendre.

Pourquoi ce silence sur les conditions de circulation infligées aux utilisateurs de la route depuis plus d’une semaine autour de Toulouse ?

Regardez un peu les informations de la Dépêche, Clic.

À force de faire monter la grogne dans le pays…

Share

2 réflexions au sujet de « Silence assourdissant »

  1. Cela prouve une fois de plus que les merdias sont complices du gouvernement, et pèchent par omission !
    Dis moi qui est content de la situation actuelle ?
    Surement pas les retraités, les forces de police, notre armée, les maires, les agriculteurs, le personnel des Epads, les enseignants, les fonctionnaires, les travailleurs licenciés !
    Que font donc les syndicats ?

  2. oui chere Françoise, je déplore comme toi, cette information dirigée, cette passivité, ceci est fait pour que nous prenions parti contre ces manifestants, comme pour les manifs contre la loi travail, on laisse faire les casseurs, les syndicats ne bougent que quand les syndiqués bougent ! les pneus brulés, les tas de fumier n’y feront rien ! on ne peut attendre notre salut que quand ceux qui dorment actuellement, prendront conscience de la situation ! j’espère que tu vas bien, ainsi que les tiens, bon dimanche bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *