Y en a qui n’ont pas honte…

Un Français touche en moyenne 1 380 euros brut de retraite mensuelle après avoir travaillé toute une vie. par contre il faut bien moins de temps à un député pour obtenir la même chose. Je vous rappelle que la retraite des députés  est un sujet très sensible même à l’Assemblée Nationale et que les réponses obtenues peuvent être choquantes. Est-ce que cala va changer ? J’ai comme un gros gros doute. Ça risque d’être long, le changement.

“Allez vous faire foutre” a répondu Jacques Myard, député LR des Yvelines, un autre dont j’ai oublié le nom a déclaré qu’il n’y avait pas à avoir honte de percevoir de grosses indemnités car « un député a un standing à tenir ». Les députés estiment avoir déjà fait beaucoup d’efforts pour réduire les avantages de leurs retraites.

Un parlementaire cotise 31 ans pour avoir une retraite à taux plein quand un salarié lambda du privé doit cotiser plus de 40 ans. “Au bout de 5 ans de cotisations, je vais toucher 1000 euros de retraite, alors que certains français vont travailler 40 ans, pour toucher ces 1000 euros de retraite. Donc il y a une vraie différence” a déclaré le député-maire de Haute-Saône, Alain Chrétien, un homme qui regarde la réalité en face.

Et si nous faisions un calcul (la prof ressort) : « Pour une retraite dans le privé, à salaire égal, un peu plus de 7000 euros bruts, pour 5 ans de cotisations, que toucherait le salarié ? « 

Réponse : 542 bruts soit deux fois moins que le député.

Explication : c’est l’employeur, l’Assemblée Nationale (c’est-à-dire nous, les citoyens avec nos impôts), qui cotise plus pour la retraite du député que ne le fait une entreprise du privé pour son salarié. C’est donc nous qui acceptons de financer les privilèges de certains : rien n’a changé depuis la révolution, il y a des castes de privilégiés qui ne vont rien lâcher. La place est bonne.

Savez-vous aussi que les lois n’étant pas rétroactives (il y a eu des exceptions) certains députés sont encore plus avantagés. René Dosière, député PS de l’Aisne, recevra une retraite à taux plein en ayant cotisé seulement une vingtaine d’années soit 6 329 euros brut. Il trouve cela tout à fait normal car il a consenti des « sacrifices importants pour être parlementaire » et il trouve légitime de percevoir cette retraite et ce régime spécial sera avantageux encore longtemps puisque ce sont les députés qui fixent les règles.

Deux poids, deux mesures !

3 réflexions au sujet de « Y en a qui n’ont pas honte… »

  1. Sans parler du népotisme entre élus, comme pour Bortolone balancé préfet sitôt qu’ il a quitté la présidence de l’ assemblée !
    et que dire de tous les cumulards !
    Ce sont eux qui promulguent les lois, et ils ne sont pas masochistes !
    Inutile donc d’ espérer que cela change !
    Une fois de plus, je ne vois qu’ une révolution pour mettre à bas tous ces privilèges !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. bonjour chere Françoise, aucune illusion à se faire sur les » réamenagements des retraites des parlementaires » … j’ai entendu Raffarin se facher tout rouge, lorsqu’on a abordé ce sujet sur France Inter.. je suppose que tu l’as lu ?, mais il est toujours bon de rappeler l’excellent livre de Philippe Pascot « Pilleurs d’État » :((Aux frais de la princesse : Enquête sur les privilégiés de la République)). bonne fin de semaine, amities et bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *