En chansons…

Ne vous arrive-t-il pas d’avoir des souvenirs qui reviennent en mémoire, comme ça, sans raison ? Quelquefois, ce ne sont que de vieilles chansons qui affluent. Ce matin, c’était le cas, j’ai pensé aux petits ennuis qui se succèdent en me disant « dur, dur » et voilà un air qui revient. Vous souvenez-vous de ça ?

La suivante exprime bien mon état d’esprit quand j’entendais Jordy : ça m’énervait.

D’une manière plus « citoyenne », me reviennent les paroles du « tango de l’ennui »

C’est que si tous les prolos, au lieu d’aller pointer,
Décidaient un jour de s’arrêter,
Et d’aller prendre leur pied où c’que ça leur plairait
Ce serait bien moins polluant que l’ennui

Surtout ne pas parler et ne pas trop rêver,
C’est comme ça que les accidents arrivent

Pour finir en chantant, celle de Michel Sardou convient tout-à-fait :

C’est bien vrai :

La vie c’est plus marrant
C’est moins désespérant
En chantant

Bonne journée !

 

Une réflexion au sujet de « En chansons… »

  1. Quand je pense musique, je pense au gai laboureur, un des premiers morceaux que j’ interprétais au piano, à la marche turque, à Ketèlbey et son marché persan, et à Thaïs de Massenet.
    Pour les chansons , c’ était les compagnons de la chanson, Edith Piaf,Fritz Wunderlich, Joan Baez, Ivan Rebroff, et Michel Sardou aussi qui finit merveilleusement bien la série que tu proposes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *