Vice-versa

Vice-versa. cela signifie réciproquement, inversement. Moi vice-versa, ça me fait penser, je ne sais pas pourquoi à vice et vertu et à ce film d’animation des studios Disney, le quinzième long-métrage de Pixar, réalisé en images de synthèse et sorti en 2015. Dans ce film « Vice versa », il est question du moment compliqué de la fin de l’enfance, le passage à l’adolescence.

Vice versa, ce sont les contradictions qui nous animent tous, et cela à différentes périodes de notre vie. À l’adolescence quand la personnalité se construit, au fil des expériences, on souffre davantage, on est plus sensible (et on peut le rester).

Le film  « Vice versa » raconte l’histoire de la jeune Riley qui a dû quitter sa ville natale dans le Minnesota pour venir s’installer à San Francisco à cause du travail de son père. Elle essaie de s’habituer à cette nouvelle vie, guidée par ses émotions qui sont personnifiées : Joie, Peur, Colère, Dégoût et Tristesse, Depuis le Quartier cérébral, le centre de contrôle de l’esprit de Riley, ses émotions la conseillent dans la vie de tous les jours. Un jour, Tristesse et Joie, en se disputant un « souvenir » (des boules de couleurs différentes selon les émotions) sont, par accident, expulsées du Quartier cérébral laissant Riley entre l’attitude rebelle de Dégoût et de Colère et le comportement pessimiste de Peur. Tristesse et Joie vont devoir parcourir l’immensité de l’esprit de Riley pour la sauver du chaos tandis que les trois autres se laissent submerger par la discorde. Ainsi Colère implante une idée dans l’esprit de Riley : fuguer en volant la carte de crédit de sa mère, et emprunter un car pour retourner au Minnesota. Alors qu’elle exécute son plan, Joie et Tristesse parviennent in extremis, et après de multiples péripéties, à regagner le Quartier Cérébral pour ramener l’équilibre dans l’esprit de la jeune fille, afin que tout redevienne comme avant.

Ceci dit, quand il y a une cassure, un changement, plus rien ne redevient comme avant : on change et souvent on n’est plus dupe des discours que l’on nous tient. Oui, en grandissant, on se rend de plus en pus compte (en principe) de ce que la communication peut avoir de pervers. Combien de personnes considérées comme sages et équilibrées tiennent des discours pervers ? N’avez-vous jamais entendu ces « Je ne voudrais pas te donner de conseil «  (mais je t’en donne quand même, que ça te plaise ou non) qui donnent à celui qui parle une position de supériorité ?

Quand on est gamin on peut être dupe mais en vieillissant, il faut ouvrir les yeux. Ces discours sont une forme de harcèlement car il s’agit bien là de perversité. Celui à qui s’adresse le conseil est placé en position de soumission puisque l’autre se place en supérieur (parent, chef ou même collègue). Entrainez-vous pour ne pas vous laisser manipuler et si vous avez compris le manège, faites-le savoir, répondez ! Dites : « Si j’ai bien compris, tu ne donnes pas de conseils quand tu en donnes ? Que faut-il donc que je fasse ? »

Vous venez de comprendre que l’autre veut juste avoir du pouvoir sur vous en disant une chose et son contraire.

Vice réel contre vertu apparente.

 

Share

4 réflexions sur « Vice-versa »

  1. Excellente analyse.
    Il est très rare qu’on me donne des conseils et, de toutes façons, je les écoute … mais fais ce que je veux.
    Pas très en forme, la dom …
    Bon samedi et bon réveillon à ceux qui en font un …
    Bisoux, françoise

  2. il y a des évènements de la vie qui nous marquent profondément, et font que nous avons une autre vision du monde qui nous entoure.
    En principe aussi, nous nous aguerrissons, suite aux expériences vécues.
    Mais en général, c’ est le principe du  » in medio stat virtus  » qui est le meilleur compromis !
    Passe un bon dimanche Françoise
    Bisous

  3. Bon nowel et … tout de bon pour toi et ceux qui te sont chers
    Bisoux, françoise

  4. J’espère que tu as passé un bon nowel…
    Bon début de la dernière semaine de l’année ! Ouf !!!
    Bisoux, françoise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *