Parle-moi de choux

Malgré le titre du billet, je ne vous parlerai ni jardinage, ni pâtisserie mais d’une expression que me répétait ma grand-mère : « Parle-moi de choux, je te réponds de raves. ».

Moi, j’aime les choux du potager

 Résultat de recherche d'images pour "chou fleur"Résultat de recherche d'imagesRésultat de recherche d'images pour "chou fleur"

et même plus les choux du pâtissier. (Ceux-là, en dessous, ont été faits par ma fille. Oui, oui, c’est vrai. Jolis, non ? Je ne vous dis pas comme c’était bon. Miam !)

Je reviens à mes choux ou plutôt à cette expression familiale : « Parle-moi de choux, je te réponds de raves. »

C’est ce que disait ma grand-mère quand elle pensait que je voulais « noyer le poisson » c’est-à-dire que je voulais ne pas aborder avec elle un sujet difficile ou carrément tabou.

Elle utilisait la même expression quand elle sentait qu’un conversation tournait en un dialogue de sourds. Le dialogue de sourds est une expression idiomatique qui désigne une discussion impliquant généralement deux personnes qui ne se comprennent pas ou ne s’écoutent pas l’un l’autre pensant cependant qu’ils conversent ensemble d’un même sujet. C’est bien ça « Parle-moi de choux, je te réponds de raves ». 

Le dialogue de sourds est fréquent dans le domaine politique.

dialogue-de-sourds

Dessin de Georges Wolinski, un des morts de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015.

Pour preuve, il suffit de regarder les débats politiques, chacun parle dans son coin sans écouter l’autre. pourtant un débat est une discussion sur un sujet annoncé à l’avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, des idées, des réflexions, des opinions divergentes (ou non) pour le sujet considéré.  De la même manière, bien que 76% des Français ne veulent pas le revoir comme président en 2017, François Hollande ne désespère pas de se représenter, surtout s’il gagne les primaires de son parti. De toutes façons, de l’Élysée, il n’entend plus les Français.

Si ses concitoyens disent que ça va mal, lui, en avril dernier, répondait trois mots, toujours les mêmes : » ça va mieux« . (Méthode Coué ?) Dommage qu’il soit le seul à en être persuadé. La France compte trois millions et demi de chômeurs, soit 620 000 de plus qu’en 2012 mais ça va mieux. Les inégalités se creusent dans le pays mais « ça va mieux ». Le moral des ménages est au plus bas selon l’INSEE mais « ça va mieux ». La police manifeste mais « ça va mieux » ; les flics ne se rendent pas compte que « ça va mieux ».

Attention, nos policiers se rebiffent. I

Même la « Grande Muette » ouvre  sa bouche. Les pandores eux-aussi se lâchent. Il faut reconnaître que l’Etat est tellement affaibli que même les militaires, habitués à obéir, ne respectent plus son autorité et la haute hiérarchie militaire considère que l’ampleur des problèmes est telle que la France est en danger.

Que faire face à des politiques incapables qu’ils soient de droite ou de gauche ?

Plus personne ne veut se taire. Tant mieux !

Et on fait quoi ?

Pour finir avec un sourire : les zoiseaux.

1422871014

 

Share

2 réflexions sur « Parle-moi de choux »

  1. J’adore aussi tous les choux !!! Je suis une inconditionnelle.
    La politique me dégoûte de plus en plus.
    Je cherche vainement quelqu’un qui m’inspirerait encore une envie de le suivre.
    Je n’entend que du vent … Des paroles en l’air.
    Bon week end repos … ou pas …
    Bisoux, françoise

  2. Une expression que je n’ avais jamais entendue, mais qui est logique en soi.
    Les politiques ont un dialogue de sourd, mais au moins peuvent ils s’ exprimer, ce qui n’ est plus le cas du peuple, dont les représentants n’ ont plus rien de représentatif !
    On dit que les élections sont l’ occasion de s’ exprimer, mais c’ est faux, puisqu’ on nous impose un choix, leur choix, et que les bulletins blancs ne servent à rien.
    Il me semble que toutes les catégories sociales ont défilé dans la rue pour exprimer son mécontentement, dommage que les protestations policières n’ aient pas entraîné tout le peuple avec lui.
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *