Volcan la encore pété

Le Piton de la Fournaise a entamé son quatrième jour d’éruption ce mercredi 14 septembre 2016. Par rapport à dimanche matin et au brusque réveil du volcan, le phénomène a baissé d’intensité, mais les fontaines de lave sont toujours présentes. Elles sont bien visibles du Pas de Bellecombe et du Piton Partage. Beau spectacle que ce gentil volcan offre chaque fois !

Il parait que l’éruption du Piton de Fournaise est même visible de l’espace ainsi que le prouve une superbe image réalisée le dimanche 11 septembre 2016 au matin par le satellite Landsat 8 (USGS/NASA Landsat).volcan

Une petite carte de La Réunion pour mémoire.la-reunion-fournaise

Savez-vous qu’il existe un système d’alertes lors des éruptions volcaniques en cinq phases ?

  • Phase de vigilance volcanique déclenchée lorsque l’observatoire volcanologique constate une activité inhabituelle du volcan. La préfecture est alors prévenue et une information est diffusée à la population (problème : soit le volcan ne se manifeste pas avant, soit « on » juge inutile de prévenir le peuple, c’est, à chaque fois ou presque, une surprise).
  • La phase d’alerte 1 : l’alerte est déclenchée si une activité sismique importante est détectée. L’éruption est alors imminente. Les randonneurs se trouvant à l’intérieur de l’enclos Fouqué sont évacués et l’enclos est fermé au public. La population à risque doit se tenir au courant, préparer un sac contenant le nécessaire (papiers d’identité, médicaments, eau potable, lampe torche, nourriture…)  et se préparer à évacuer.
  • La phase d’alerte 2 : cette phase est déclenchée lorsque l’éruption a lieu à l’intérieur de l’enclos. Les risques sont alors minimes pour la population et les habitations de Saint-Philippe et Sainte-Rose, les bourgades situées dans l’axe habituel des coulées.
  • La phase d’alerte 3 correspond à une éruption hors enclos qui présente une menace pour la sécurité des biens et des personnes, principalement les habitants de Saint-Philippe et Sainte-Rose. Les autorités peuvent ordonner l’évacuation. La population doit respecter les consignes de sécurité, évacuer le plus rapidement possible la zone menacée et rejoindre les points de ralliement. Dans le cas où l’air est chargé en cendres ou en gaz, il est conseillé de respirer à travers un linge humide.

Attention : longtemps après la (les) coulée(s), il est important de continuer à suivre les consignes des autorités et de ne pas s’approcher de la zone « sinistrée » car les laves restent très chaudes durant plusieurs mois et ne sont pas forcément visibles : noir dessus mais rouge dedans et si la croute cède…

La dernière éruption a eu lieu le jeudi 26 mai 2016 pour une dizaine d’heures. L’avant-dernière remonte au 30 octobre 2015 et le spectacle avait duré 24 heures.

Le volcan de La Réunion crache régulièrement pour se rappeler à notre souvenir. « Je suis bien là. Toujours. J’attends. Je veille. » C’est sans doute une soupape de sûreté pour la planète.

Share

4 réflexions sur « Volcan la encore pété »

  1. je suis toujours surpris de constater que les entrailles de notre terre sont toujours en fusion, et je comprends que les volcans ont un rôle de soupape.
    Mais bon, je n’ aimerais pas vivre à proximité !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  2. J’ai pensé à toi et à fany quand j’ai vu ça à la télé …
    Me voila de retour !
    Avec la pluie et le vent, pour n’avoir pas de regret que la pause soit terminée …
    C’est donc reparti pour la routine mais surtout le plaisir de retrouver tout le monde.
    Mille mercis pour votre fidélité, ça me met du baume au coeur ♥ ♥ ♥
    Bon jeudi !
    Bisoux, françoise et pardon pour le C/C.

  3. ça doit être beau mais j’aurais quand même peur de vivre à côté…Bonne soirée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.