Argus

L’argus est une cote qui permet d’évaluer la valeur d’une voiture d’occasion afin de négocier le prix de revente d’une auto mais les experts en assurance s’en servent aussi pour évaluer le montant des indemnisations à verser après un sinistre. Le cours de l’argus se fait selon trois critères : 1 – l’état du véhicule, 2 – son âge et 3 – son kilométrage. Cet « argus » a su s’imposer depuis longtemps mais connaissez-vous l’autre Argus ? Le héros mythologique ?

Argus, qui avait reçu l’épithète de « Panoptès » (celui qui voit tout) avait cent yeux (répartis sur toute la tête, ou même sur tout le corps selon certains) et n’en fermait jamais que la moitié de sorte qu’il était impossible de tromper sa vigilance. Argus (dit aussi Argos) était un géant représenté quelquefois comme ci-dessous.

Argus, le gardien au cent yeux

L’histoire commence avec Zeus, qui était un fieffé coquin, un coureur de jupons, dont l’épouse Héra (qui était aussi sa sœur) était jalouse, à juste titre ; en effet, il la trompa avec des déesses, des nymphes, des mortelles… 

Voilà un tableau récapitulatif des conquêtes de Zeus trouvé sur le site  https://plus.google.com/+Genealogiedesdieuxgrecs/postsAfficher l'image d'origineZeus était donc, une nouvelle fois, tombé amoureux d’une mortelle, Io, une jeune prêtresse qu’il fut obligé de transformer en génisse d’une éclatante blancheur afin que son épouse Héra ne soupçonnât pas son infidélité.

Hélas Héra ne fut pas dupe de la métamorphose et demanda à Zeus de lui offrir le bel animal. Zeus offrit la cadeau demandé à son épouse mais, de temps en temps, il continua à rencontrer Io en se changeant en taureau.

Héra découvrit le manège et, pour éloigner son époux de la belle du moment, confia alors Io à la garde d’Argus, le géant aux cent yeux (panoptès, celui qui voit tout), un bougre qui pouvait dormir en ne fermant que quelques yeux et en gardant les autres ouverts. Super gardien vigilant et efficace !

Zeus demanda à Hermès (un de ses fils) d’arracher la prisonnière à son gardien. Argus avait attaché Io à un olivier dans le bois sacré à Mycènes afin de mieux la surveiller. Comment Hermès se débrouilla-t-il pour se débarrasser d’Argus ?

Différentes versions existent. D’après certains auteurs, Hermès lança une pierre qui tua Argus. D’autres racontent qu’il l’endormit grâce à une flûte (Hermès avait créé la lyre) ou avec une baguette magique ; d’autres encore disent que, déguisé en paysan, Hermès alla trouver Argus et lui raconta une histoire si ennuyeuse qu’elle l’endormit. Tous les yeux d’Argus se fermèrent alors, ce qui permit à Hermès de lui couper la tête.

Héra, désespérée de cette mort, rendit honneur au fidèle Argos en transférant ses yeux sur les plumes de son animal préféré, le paon.

Délivrée de son gardien, Io ne jouit pas longtemps de sa liberté. Héra, rancunière, envoya un taon qui devait piquer sans cesse Io. L’insecte accomplit sa mission, s’attacha aux flancs de la génisse devenue si folle et si furieuse qu’elle erra pendant des mois à travers toute la Grèce sans jamais s’arrêter, elle longea la mer qui sera un jour appelée mer Ionienne, jusqu’au Bosphore, qui signifierait « passage ou gué de la vache » rappelant que Io avait traversé la mer à cet endroit, dans sa course éperdue.

C’est ce fameux Argus qui a donné naissance à une expression : « Avoir les yeux d’Argus », expression qui signifie « être lucide et vigilant » comme doit l’être l’acheteur d’un véhicule d’occasion (et de tout autre bien d’ailleurs).

Mais vous souvenez-vous qu’Argus Rusard est le concierge de l’école Poudlard, dans les romans et films Harry Potter ?

Voilà un petit moment de culture générale pour changer des billets grognons. Ça ne change rien à la situation du pays mais au moins j’ai pensé à autre chose.

Bonne nuit. À demain, dimanche.

 

Share

2 réflexions sur « Argus »

  1. On constate que malgré leurs pouvoirs, les dieux eux mêmes avaient les défauts des humains, mais ceux ci par contre n’ ont aucun pouvoir surnaturel, tout en comptant sur Dieu pour les sortit du pétrin !
    En fait, la mythologie, c’ est notre histoire !
    Passe un bon dimanche, Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *