C’est dimanche (187)

Après les vacances et avant les examens, si on regardait du côté des profs ?

Des perles de profs, ça vous dit ? J’ai quelques  mots de profs et d’élèves pas toujours vraiment amusants si on réfléchit bien. Combien de mots et de situations dans les salles de classe d’aujourd’hui sont loin d’être drôles ? Sourions quand même tant que nous le pouvons encore.

*****

– J’ai regardé vos copies et là… Je crois que je vais me flinguer.
– C’est une bonne idée, Madame, mais est-ce que vous pourriez nous rendre les copies avant ?

*****

Ça aide d’être sadique quand on est prof, ça rend le métier plaisant !

*****

Prof : “Assieds-toi convenablement !”

Elève 1 : – “Quoi ?”

Elève 2 : -” Les oreilles c’est comme les pieds, ça se lave !”

Prof : – “Et les grandes gueules c’est comme les tiroirs, ça se ferme !”

(Là, c’est un échange encore courtois.)

*****

– “Donc voilà cela fait 5 ans que je suis professeur d’ECJC… d’ECJCI… d’ESJC…”

– “D’ECJS, monsieur…”

– “Voilà celle-là !”

– “Ah ben on est pas sortis…”

*****

– “Vous pouvez dire à votre voisine que l’amuseur public c’est moi ? Je ne supporte pas la concurrence. Je suis fonctionnaire, c’est pas pour rien…”

*****

Le prof dessine un schéma au tableau. Les élèves complètent leur feuille, se rendant compte qu’il y a un problème.

Pauline : “Monsieur ! Vous avez dû faire une erreur sur votre schéma, ça ne correspond pas il y a un problème !”

Le prof se recule du tableau, lève la tête et réfléchit, puis après quelques secondes :

– “Ah oui en effet vous avez raison, je vois, il me manque une case en fait… Ou plutôt, enfin, à mon schéma, il manque une case à mon schéma !”

*****

Émilie se passe du baume à lèvre et la prof la réprimande.

– “Mais, madame c’est un médicament !”

– “Ah oui ? Et alors si ton médecin t’avait prescrit un suppositoire, Émilie, tu l’aurais pris en cours ?”

*****

– “Monsieur c’est vrai qu’après 40 ans les risques d’avoir un enfant mal-formé sont augmentés ?”

-” Bien sûr, d’ailleurs rien qu’à voir la tronche de certains, je n’ai pas de doute quand à l’âge de leurs parents…”

*****

Prof : donc je suis Mme Dupuis, votre professeur d’Economie. Mais quand on on voit le déficit budgétaire de la France, je me demande pourquoi mon cours s’appelle encore “Economie” !

*****

– Qu’est-ce que le baby-boom ?

  • Une explosion de bébé qui a fait beaucoup de morts.

******

Prof : “Monsieur et Madame Profit on un fils, comment l’appellent-ils ?”

Léa : “Jean ? !”

Prof : “Non, les Profit n’ont pas d’enfants, il n’y a pas de petits profits…”

*****

N’oubliez pas, il n’est pas interdit de tricher, il est juste interdit de se faire prendre.

*****

Un pet très odorant fait réagir les élèves du fond de la classe, quelque peu dégoûtés.

  • “Y aurait-il un tueur à gaz dans la salle ?” demande le prof.

*****

“De 1949 à 1975 : comptez sur les doigts de vos mains. Enfin essayez, vous êtes des littéraires…”

*****

“Écoutez Adrien, je suis en train de vous expliquer comment devenir riche… Attention, je n’ai pas dis honnête !”

*****

Bon dimanche !

 

 

Share

2 réflexions sur « C’est dimanche (187) »

  1. Ces échanges entre profs et élèves, sont parfois “plus vrais que nature” !
    Je me souviens d’une prof de français qui avait une phrase “toute faite” pour demander à une élève pourquoi elle n’avait pas fait un devoir. .Elle posait cette question:” Pour quelle dont raison” ? (dont ou donc….). Ce qui nous amusait beaucoup ! Ah ! ces profs de français….!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *