On apprend tous les jours

Quand on le veut, on apprend tous les jours, comme ça, sans se forcer ; il suffit de garder sa curiosité en éveil et d’avoir envie d’apprendre. Aujourd’hui j’ai appris que le mot espace pouvait être féminin. Moi, j’avais toujours dit un espace ou l’espace.

Je viens de découvrir grâce à ce site https://www.druide.com/enquetes/un-espace-ou-une-espace qu’en ancien et moyen français, le mot espace était indifféremment masculin ou féminin. Bon, c’est un site québécois mais mon dictionnaire confirme.

De nos jours, le mot espace est masculin : l’espace infini, un espace bien aménagé, un espace exigu, etc. Il subsiste toutefois une exception : en typographie, le mot espace est généralement féminin, particulièrement quand il désigne la lamelle qu’on intercalait entre les caractères de plomb, de façon que les mots à imprimer soient séparés les uns des autres. Il y avait plusieurs variétés d’espaces, selon leur chasse (largeur) : espace fineespace forteespace moyenne, etc. De plus, par métonymie, les typographes emploient souvent espace au féminin pour désigner le blanc obtenu entre les mots imprimés sur le papier, même si les techniques modernes d’impression ne font plus appel aux lamelles, mais à des caractères numériques, pour lesquels on a repris certaines anciennes appellations, comme espace fine. Cela dit, dans le langage courant, il n’est pas incorrect de donner le genre masculin à espace dans le sens général d’ « intervalle entre deux mots », puisqu’un des sens génériques du mot masculin un espace est celui d’ « intervalle entre deux objets ».

Et pour finir, une petite précision, il faut une espace entre ou « parce » et « que », ainsi qu’entre « parce » et « qu’on ». Je vous le dis parce que ça me semble intéressant. Parceque en un mot est devenu désuet, c’est l’ancienne orthographe de parce que. 

Une autre précision : n’écrivez pas «Je suis surpris parce que je vous entends dire», encore moins «Je suis surpris parceque je vous entends dire» mais prenez votre temps et détachez chaque mot : « Je suis surpris par ce que je vous entends dire. »

Face à une phrase comportant cette expression, demandez-vous ceci : à quelle question le « parce que » ou le « par ce que » répond-il ?

Si la phrase répond à la question « par quoi », on écrit « par ce que » en trois mots mais si la phrase répond à la question « pourquoi », on écrit « parce que » en deux mots :

Bonne journée avec ces rappels ou ces découvertes.

Share

1 réflexion sur « On apprend tous les jours »

  1. Quand on voit la richesse de notre vocabulaire, on se dit qu’ il y aura toujours des découvertes à faire !
    à propos à faire et affaire, pas toujours évident !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.