Proverbe créole encore

Avec la multiplication des sites de ventes sur internet, des vide-greniers dans les villes et villages, et tant d’autres transactions entre particuliers, il faut faire preuve de prudence quand on achète. À La Réunion, on dit : « Sak i vand la bezoin un zié, sak i asèt la bezoin dé zié » (celui qui vend a besoin d’un œil celui qui achète a besoin des deux). C’est bien proche du proverbe italien qui veut que « Celui qui achète a besoin de cent yeux, celui qui vend n’en a besoin que d’un. » 

Je ne saurais vu dire mieux que « en tout il faut être vigilant ». Sans être paranoïaque, il est impératif de rester sensé et prudent. Attention aux trop bonnes affaires quand on achète. Les faussaires bradent volontiers pour attirer les consommateurs peu méfiants ou trop naïfs et les chasseurs de bonnes affaires sont dupés par des articles de contrefaçon.

« Prudence est mère de sûreté » dit-on aussi. Il faut faire attention aux conséquences de ses actes, toujours agir avec prudence, éviter la précipitation. Pas facile par les temps qui courent. Non seulement nous agissons souvent dans l’urgence mais la moralité est une valeur qui s’est malheureusement perdue.

Share

3 réflexions sur « Proverbe créole encore »

  1. il est clair que tout objet de valeur ne peut être vendu à bas prix, et il est rare que le vendeur ne connaisse pas la valeur de ce qu’ il vend !
    Alors, comme tu dis, méfiance !
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  2. Un vendeur sur les marchés me disait, il y a toujours des poires qui passent il faut seulement savoir les cueillir….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.