Le courage

Si seulement nous avions un peu plus de courage… Oui, il faudrait que nous ayons enfin le courage d’abandonner le système économique corrompu dans lequel nous vivons, oublier la toute-puissance du fric, du paraître et de la notoriété, il faudrait faire cesser les abus d’incompétents qui se gobergent sur notre dos  et revenir aux notions de mérite, de bonté, d’équité, de partage. Je rêve.

Oui, je sais. Je rêve. C’est si bon de rêver. Je ne perds cependant pas le sens des réalités mais rêver, espérer, ça fait du bien. Je me sens souvent si désespérément seule… Pour me  consoler, je fredonne, dans ma tête, « on est toujours tout seul au monde », faute de mieux… Vous connaissez la chanson :

Seul dans son coin, seul au milieu de la foule alors pourquoi pas enfin « tous ensemble ». Il faudrait que nous ayons le courage d’abandonner derrière nous un monde qui pourrit et ne nous rend pas heureux et il faudrait retrouver le goût de l’effort, de la bonté, de la vérité, de la liberté, cette liberté qui consiste, pour chacun de nous, à faire ce qui lui plait tout en respectant l’autre.

Malheureusement, aujourd’hui, désespérément c’est le « chacun pour soi » , on oublie les autres. La loi de la Jungle a pris le dessus, ni plus ni moins : les plus puissants (les plus forts, les plus nombreux, les plus riches…) dominant sans effort, sans gloire, sans fierté, les plus faibles (les plus âgés, les plus jeunes, les plus pauvres, les plus timides…).

Il faudrait vraiment avoir le courage de tout changer, de repartir de zéro, d’oublier la bien-pensance, les conventions. Il faut faire cesser l’hypocrisie ; il faudrait refaire le monde. On y a déjà pensé à plusieurs reprises (« dégraisser le mammouth », c’était un peu ça). Il y a eu quelques courageux sur Terre qui n’ont pas tous bien fini leur vie, ainsi, les premiers chrétiens qui préféraient la torture et la mort plutôt que de renier ce qu’ils pensaient être la vérité. Quel courage il leur fallut ! Courage lié à la foi sans doute. Est-ce parce que les Occidentaux ont perdu la foi qu’ils ne sont plus capables de résistance, de courage ? 

Parle-t-on encore de courage aujourd’hui ? Je crains que non. C’est très rare. On parle surtout de folie. Moi, j’entends aussi parler de crise, de chômage, de pauvreté, de partage, de solidarité, de droits, d’aides, de racisme, de cruauté, de souffrance, d’isolement. Le courage ? Oublié ! Et si c’était à cause de notre  égoïsme ? À cause de l’ignorance, de l’inculture ? À cause de la peur ambiante ? De la dictature du fric, de la mode, du paraître, de la bêtise et de la méchanceté ?

Le courage peut  réellement prendre de multiples aspects ; certaines même considèrent comme courageuse la résignation. Cependant, pour moi, ce courage-là : la résignation, n’ est pas courage ; c’est même l’opposé du vrai courage. Je conçois pas le résigné comme courageux ; c’est un « agneau » sacrifié.  La victime de l’injustice sociale qui se résigne à la pauvreté, à l’inculture est celui qui s’en remet à l’obscurantisme religieux ; alors que tout, autour de lui, respire la richesse, il lui semble qu’il ne profite de rien. Or, jamais, la résignation n’ a été une source de progrès. Au contraire, ce fut la révolte courageuse des hommes de science et d’action dans leurs luttes contre les préjugés, les iniquités, les injustices qui permit aux hommes de sortir (dans une certaine mesure) de l’esclavage sous lequel les tenaient courbés la nature et l’autorité brutale et féroce des despotes plus ou moins éclairés.

Le courage a été facteur du changement. Il le sera à nouveau, je l’espère ; il le faut.

Si tout le courage dépensé depuis des milliers et des milliers d’années l’avait été seulement au service des Hommes, il y a longtemps que nous serions heureux dans une société plus fraternelle mais l’égoïsme et l’argent dominent le monde. Heureusement que je peux encore rêver et espérer.

Share

3 réflexions sur « Le courage »

  1. Moi aussi je rêve, mais l’espoir!?…L’argent, le pouvoir mènent le monde et il y a si longtemps que ça dure!… J’arrête, tu écris tout ça tellement mieux que moi!
    Le courage, oui! mais qui l’aura? Te souviens-tu de cette chanson de Béart « …le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté… »
    Continuons à rêver même un peu « seules au monde »!
    Bonne journée.

  2. Alors il faudra peut être avoir le courage de ne plus voter pour ceux qui depuis au moins 30 ans nous ont mené face au mur !
    IL faudra avoir le courage de revenir sur des lois sans fondement, propices à l’ assistanat et au déni du mérite !
    On y arrive avec une population qui s’ appauvrit, alors que les riches le sont de plus en plus.
    Passe une bonne journée Françoise
    Bisous

  3. Oui, si nos gouvernants étaient courageux… et si les Français étaient courageux… le monde entier serait tellement différent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.