Sainte Rita

Sainte Rita (Rita de Cascia),  née en mai 1381 en Italie, morte en mai 1457,  est une religieuse italienne de l’ordre des Augustins. Béatifiée en  1628 par le pape Urbain VIII puis canonisée en mai 1900 par le pape Léon XIII, elle est fêtée le 22 mai.

Non, je n’ai pas une crise de foi. Vous allez comprendre.

Sainte Rita est la sainte, l’avocate des causes désespérées.Très connue dans la région de Cascia, on venait la consulter de partout. Elle avait l’expérience de la vie et savait comprendre toutes les situations difficiles et toutes les misères humaines (elle avait perdu son mari et ses deux fils). A tous, elle apportait le réconfort de sa foi et de sa prière et chose étonnante : tout s’arrangeait lorsqu’on s’adressait à Rita ; sa prière était entendue du ciel. Depuis son culte s’est développé et des chapelles puis des églises lui ont été consacrées dont l’une est située rue François Bonvin dans le XVe arrondissement de Paris.

MAIS

Sur la façade de la petite église catholique gallicane Sainte-Rita flotte une bannière « Non à la démolition de la paroisse Sainte-Rita » Pour l’heure, rien n’a pu empêcher la décision . Le tribunal administratif de Paris a rejeté, mardi 11 mars, le recours déposé par l’association de défense de Sainte-Rita contre la démolition et, par conséquent, l’expulsion des paroissiens. En lieu et place de l’église seront construits une vingtaine de logements sociaux et des parkings. Les occupants ont six mois, à compter de la notification du jugement, pour quitter les lieux.

Pourtant cette église pourrait être protégée et conservée. Construite en ciment armé, c’est la première à avoir été bâtie avec ce procédé qui a inspiré le Sacré-Cœur, à Montmartre.

C’est une église gallicane qui appartient à une branche dissidente de l’église catholique (une sorte de secte comme il en existe tant à La Réunion, par exemple qui sont souvent plus chaleureuses, familiales et accueillantes que les autres églises reconnues, c’est ce qui fait leur succès). Cette église Sainte Rita est célèbre pour sa bénédiction des animaux, chaque premier dimanche de novembre lors de la messe de Saint-François d’Assise, patron des bêtes, messe qui attire presque un millier de fidèles et lamas, dromadaires, zèbres, perroquets, singes et même tigres y ont été bénis par Mgr Dominique Philippe, archevêque catholique gallican de Paris qui officie depuis vingt-neuf ans à Sainte-Rita, hors de l’autorité du Vatican.

Il y a eu au même endroit une bénédiction des motards en septembre dernier pour la saint Christophe. Je pense que chacun a le droit de croire ce que bon lui semble surtout si bonté, pitié, amour sont au programme, même si je trouve les bénédictions un peu… « cucu-la-praline » mais ceci n’engage que moi.

Savez-vous que l’église a été rendue célèbre par la communauté gay et les vedettes du showbiz dont Michael Jackson ? Elle a connu deux visiteurs célèbres venus y faire bénir leurs chats : François Hollande et Segolène Royal.

François Hollande (et tout son gouvernement) pour montrer sa gratitude et sa foi véritable, ne pourrait-il faire célébrer (en grandes pompes) une grand messe ? Oui, une grand messe républicaine  dédiée à Sainte Rita pour qu’elle les sauve de la situation désespérée qui est la leur.

Ce serait sans doute, ipso facto, une grand messe des animaux.

– Asinus asinorum in sæcula sæculorum : «L’âne des ânes dans les siècles des siècles» est une formule peu flatteuse mais qui correspond bien à … qui vous voulez.

– Asinus asinum fricat : «L’âne frotte l’âne.» Se dit de deux personnes se complimentant de façon exagérée, un sens voisin de : “Qui se ressemble s’assemble.” Je ne peux m’empêcher de penser à Vals et Hollande qui, ces jours-ci, se congratulent en se disant que le premier tour n’a pas été aussi calamiteux que prévu et qui font mine de croire que «rien n’est joué».

Vive le latin ! (De cuisine ou d’église comme le disait ma prof de français préférée, en 6° et 5°, une Jeannine (oui avec deux N) Marty que je n’ai jamais oubliée.

Share

2 réflexions sur « Sainte Rita »

  1. Oui, notre gouvernement préfère favoriser les mosquées… maintenant sainte Rita..; il vaut mieux s’adresser au « bon Dieu » dit-on et c’est bien vrai… que v eut-tu qu’une morte fasse pour ls vivants ,

  2. il est dommage qu’ avec la gauche, Peillon et Belkacem, les catholiques soient considérés comme non compatibles avec la république, mais l’ islam oui !
    C’ est surement pour cette raison qu’ on ampute l’ histoire de France, pour la remplacer par celle de l’ islam, et qu’ on range grec et latin en seconde zone !
    C’est mergitur pour la France, cave cadas !
    La foi fait beaucoup, les placébos aussi.
    Bon dimanche Françoise
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.