Plus jamais ça

Plus jamais ça ! Nous avons tous entendu ces mots un grand nombre de fois et pourtant « ça » recommence toujours. Après la Grande Guerre, ses tranchées, ses « gueules cassées », on avait pourtant entendu «Plus jamais la guerre» ou «Plus jamais de guerre», ou encore «Jamais plus la guerre !», c’est la « Der des ders ». Et il y a eu la Deuxième guerre Mondiale. Maintenant soixante-dix ans après l’horreur des camps de la mort, nous avons vu et nous savons qu’il y a encore des génocides.

De 1942 à 1945, dix millions de civils chinois furent enrôlés de force par l’armée impériale japonaise pour effectuer des travaux forcés au Mandchoukouo et 2,7 millions moururent.

On peut ajouter le massacre des Serbes de Croatie et de Bosnie-Herzégovine dans l’État indépendant de Croatie de 1941 à 1945 puis,

– sans doute 1,2 million de morts entre 1959 et 1970, victimes des politiques de répression menées par la République populaire de Chine au Tibet,

– toujours en Chine, le Grand Bond en avant (1959-1962) fit au moins 35 millions de personnes mortes affamées par les conséquences de la politique de Mao Zedong,

– la Révolution culturelle (1966-1968)  fit elle aussi au moins un million de morts.

Ce n’est pas mieux ailleurs, souvenez-vous  :

– du génocide au Bangladesh en 1971 : le 25 mars, ça commence par le massacre des classes éduquées (universitaires…). Les Pakistanais de l’Ouest ont organisé une vaste campagne de viols dans la même période ; entre deux-cent-mille et quatre-cent-mille femmes en ont été victimes. 

– des massacres du Kampuchéa démocratique (Cambodge), appelés également génocide khmer. Entre 1975 et 1979 Pol Pot et les Khmers rouges ont ordonné le massacre de leur propre peuple dans un but avoué « d’uniformisation » ethnique, religieuse et idéologique. 1,7 million de Cambodgiens ont été supprimés.

– du conflit Hmong : après la guerre civile au Laos, des groupes de rebelles anticommunistes hmongs se réfugient dans les forêts et pendant des dizaines d’années les rebelles et leurs familles sont traqués et tués par les armées laotiennes et vietnamiennes. Sur 30 000 personnes en 1975, ils ne seraient plus que quelques milliers selon le rapport d’Amnesty International de mars 2007,

– des massacres commis lors de l’invasion turque de Chypre en 1974,

– du massacre au Guatemala en 1982, où plus de 100 Indiens mayas furent massacrés par l’armée nationale guatémaltèque,

– des massacres de la population kurde d’Irak par le dictateur Saddam Hussein entre 1988 et 1989 ; au cours de l’opération Anfal, 182 000 personnes périrent,

– du 16 décembre 1982 et des massacres de Sabra et Chatila,

– du Burundi, le 21 octobre 1993, quand les Hutus commencèrent à exterminer leurs compatriotes tutsis. Il y eut des milliers de morts tutsis.

– de la République démocratique du Congo : 6 millions d’affamés et de massacrés depuis 1997.

Au XXI° siècle, on continue avec les massacres du Darfour (Soudan) en juillet 2004… Je ne parle pas de ce qui se passe en ce moment en Syrie, en Palestine, vous pouvez compléter la liste.

Le bombardement des quartiers résidentiels de Gaza est sans aucun doute un crime de guerre. Processus d’extermination des Palestiniens ?

 Plus jamais d’attentats, de violences qui visent des civils. On a vu le 11 septembre. Plus jamais de femmes battues, d’enfants violés… et pourtant…

La violence est partout. Il suffit de se trouver « Un jour au mauvais endroit » pour devenir victime.

N’oublions pas non plus qu’il y a eu Hiroshima et Nagasaki. Ils étaient nombreux au mauvais endroit ; il y en a même eu un (Tsutomu Yamaguchi) qui a réussi le tour de force à être à Hiroshima et à Nagasaki. Pas d’bol mais coriace le bonhomme !

L’histoire récente de l’humanité est marquée par une série de massacres. Pourquoi en arrive-t-on à vouloir exterminer un peuple? Les génocides sont-ils les prémices de l’extinction de l’espèce humaine ?

Stopper les guerres, les abolir une fois pour toutes ou travailler à les prévenir devrait être une priorité pour l’humanité. Il faudrait en finir avec la crise alimentaire qui frappe des millions d’individus, sauvegarder la diversité biologique et culturelle. Il faut craindre la destruction de l’environnement et celle de l’Humanité

Je termine avec une chanson des Cow-Boys fringants « Plus rien ». Pas gaie, comme l’avenir de notre planète.

Share

4 réflexions sur « Plus jamais ça »

  1. Ceux qui nous disent « Plus jamais ça » se sont des abrutis
    Des connards, des merdeux, des idiots, des associations parasites
    Comme tu la si bien décrit c’est pas le peuple qui cherche le conflit mais l’état
    Nos têtes soi-disant pensantes qui nous veulent soit-disant du bien
    Alors qu’ils mettent leurs grain de sel souvent là ou il faut pas
    La guerre et les conflits se déplace mais ça ils l’ont du mal à le comprendre
    L’attentat du 11 Septembre montre bien que la force est une chose
    Mais quand un peuple est opprimé il sait se montrer machiavélique
    Je ne prendrai pas parti ni pour l’un ni pour l’autre
    Mais si un jour un état « étranger » venait nous diriger comment le prendrions nous ?
    Logiquement y’a rien à craindre vu que nous n’avons pas de pétrole …

  2. Les guerres (qu’on les appelle d’un autre nom ou pas) sont toujours horribles. Actuellement, nous avons un « chef de guerre » qui devrait se contenter d’être un chef pour nous tous….Mais de cela, il s’en moque, ce qu’il veut, c’est se mettre en avant et « tirer les marrons du feu » à son profit, pour sa propre gloire (?) et ses avantages personnels…Je n’y connais rien, mais je me demande si on doit vraiment le laisser faire ! « Va t’en guerre »….devrait être son nom.

  3. on dit que le chemin qui mène aux enfers est pavé de bonnes intentions !
    IL y a eu Cain qui tua Abel, et aujourd’ hui, Porochenko qui fait tirer sur son peuple, mais qui reste bien vu des européens !
    La vision des choses est bien différente pendant et après !
    Bonne fin de semaine Françoise
    Bisous

  4. Le cœur de l’homme est mauvais et méchant pardessus tout..; tant que ce problème de fond n’est pas réglé… rien ne changera…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.