À quoi s’attendre pendant l’année de la Chèvre ?

La chèvre de bois est arrivée. Pendant l’année de la Chèvre ou du Bouc, on doit s’attendre à tout et surtout à l’inattendu. Des coups de théâtre se produiront à longueur de mois, de semaine et même de jour, dans la société comme dans les familles. Ceux qui ont les nerfs fragiles connaîtront des moments pénibles ; ceux qui ont le sens de l’humour, en revanche, s’amuseront bien. Je l’espère.

Ce qu’il y a de rassurant en l’année du Bouc, c’est que toutes les péripéties, quelque dangereuses qu’elles puissent paraître, finiront en général de façon parfaitement anodine. Des situations épouvantables pourront se créer, faute de jugement et de sagesse de la part des responsables, puis un retournement interviendra juste à temps pour prévenir le désastre qu’on croyait inévitable. On n’a qu’à se souvenir d’un seul événement en 1967 pour s’en rendre compte.

En cette année-là, la guerre américaine au Vietnam atteignait son apogée. Les États-Unis avaient déjà au front plus d’un demi-million de soldats et un incroyable arsenal d’armements mais la guerre s’enlisait. Les « gros bonnets » du Pentagone n’étaient pas contents et ils cherchèrent à persuader le président Johnson d’utiliser la bombe atomique et d’envahir le Vietnam du Nord. Le général Cao Van Vien, chef des armées du Vietnam du Sud, voulant préparer l’opinion de ses compatriotes, publia à cette occasion un petit livre blanc ahurissant qui recommandait une invasion du Nord par les troupes alliées et qui donnait force détails sur les manœuvres d’une telle expédition punitive. On peut imaginer les conséquences catastrophiques qu’aurait pu entraîner cette escalade si elle avait été mise à exécution car la Chine populaire et l’Union soviétique ne seraient certainement pas restées les bras croisés.  Les pressions sur le président Johnson cessèrent tout d’un coup, comme par enchantement, et les États-Unis commencèrent, quelques mois plus tard, à se retirer graduellement de la guerre. Le bon sens était-il revenu ?

L’année du Bouc sera d’autre part propice au développement de tous les arts et plus particulièrement à celui de la musique et du théâtre. Les muses seront prêtes à souffler inlassablement. Artistes et comédiens pourront s’attendre à de meilleurs jours : le public les appréciera et les admirera.

Profitez de cette année pour vous adonner à un violon d’Ingres quelconque. Vous ferez facilement des progrès. Il est possible que vous ne deveniez jamais un vrai virtuose, mais un passe-temps artistique est le meilleur antidote contre la mélancolie, le pessimisme, et les chagrins que comporte inévitablement notre vie sur terre. Assistez aussi souvent que possible aux représentations théâtrales, aux concerts, aux expositions, etc. Ces activités non seulement vous procureront une joie ineffable et noble, mais aussi aiguiseront votre sens artistique.

Les bébés qui naîtront sous le signe de la Chèvre devraient être créatifs et imaginatifs, pacifiques et doux mais ils pourront aussi être enclins à des accès de mélancolie, voilà pourquoi le signe de la Chèvre n’est pas très populaire en Chine et quelques femmes ont tout fait (même des césariennes) pour accoucher avant ce jeudi pour avoir un petit Cheval et non une petite Chèvre.  Il n’y aura pas de différence pour les enfants nés en belle ou en mauvaise saison : la Chèvre a une souplesse et une capacité d’adaptation étonnantes et ça, c’est plutôt bon signe, non ? 

Pourtant je ne peux cacher les mauvaises nouvelles liées au zodiaque chinois (ça vaut ce que ça vaut) : la Chèvre de Bois est un animal particulièrement colérique, on risque donc en 2015 de voir surgir de vieilles colères. D’un point  de vue géopolitique, on peut s’attendre à de vastes mouvements idéologiques, voire fanatiques, naître des colères enfouies et irrationnelles. La Chèvre de Bois est aussi «très suiviste, collectiviste» ce qui peut laisser présager de «vastes mouvements de foules potentiellement fanatisées suivant leur leader de manière irrationnelle» (mais ça, c’est bien parti déjà.)

Ni les bonnes nouvelles : les années de la Chèvre ont été marquées par des hausses de cours de bourse. L’or et le pétrole ont connu des embellies sous l’influence de la Chèvre. Verra-t-on le prix du brut remonter ? Et par là même les prix des carburants à la pompe aussi.

Euh… C’est peut-être pas une bonne nouvelle ?

De toutes façons, qui sait ce qui va arriver ? Advienne que pourra ! C’est écrit… Mektoub ! Je Nous re-souhaite une bonne année de la Chèvre. Je crois que nous allons en avoir besoin des bons vœux.

Share

4 réflexions sur « À quoi s’attendre pendant l’année de la Chèvre ? »

  1. Elle a effectivement commencé par un coup de théâtre…Espérons que les prochains seront plus plaisants !

  2. Chèvre ou bouc, il nous faut aller de l’avant ! alors …..fonçons et nous ferons le bilan dans quelques mois ici même !

  3. J’ ai quand même bien l’ impression que cette année sera finalement comme toutes celles qui l’ ont précédée

  4. Sans avoir le don de la voyance
    Je peut affirmer sans trop me tromper que cette année sera comme 2014
    Avec très peu heureux qui trouveront du travail
    Et d’autres qui perdront le leurs suite à des délocalisations ou des retraites
    Qu’on nous promettra une fois de plus des jours meilleurs et qu’on atteindra le seuil record de pauvreté (en france) chez plus de 10 Millions de personnes
    Et pourtant je reste zen, sans être pessimiste car nous continuons l’austérité qui bloque toutes dépenses superflues. Tant que les gens auront peur de l’avenir les choses ne risqueront pas de s’améliorer, bien au contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *