Et maintenant ?

Et maintenant ? Et maintenant que va-t-on faire ? Et maintenant cette présumée suspecte (qui s’est rendue d’elle-même dimanche après midi) est entendue par la police. Des complices ont été arrêtés et après ?

La procureur, Chloé Tanguy, continue à dire que les présumés coupables ne sont pas venus pour tuer, juste pour cambrioler. C’est un accident, un malencontreux accident. Ben voyons. Tapis dans le noir, dans un coin de la cuisine, après une tentative la veille, après avoir neutralisé le chien, armés d’une barre de fer, de bâtons, cagoulés, gantés, à l’affût, frappant à de multiples reprises sur des personnes âgées, à terre, implorant la pitié… c’était un “assassinat involontaire”. De qui se moque la Justice ?

Si la famille reste sidérée, prostrée, la population réunionnaise est choquée mais d’une autre manière. Les premiers n’arrivent guère à s’exprimer, ils pleurent des personnes chères ou même n’arrivent même plus à pleurer (mon gendre, qui a été élevé par ses deux aïeux, est dans ce cas). Les seconds, bien plus nombreux, réclament vengeance, ils demandent le rétablissement de la peine de mort et certains même estiment que la torture suivie de la mort serait méritée. D’autres encore ont de bonnes idées qu’ils font connaître J’ai retenu la proposition d’un monsieur qui suggérait de délocaliser les prisons dans des zones du monde où les geôles sont moins confortables. Madagascar toute proche serait une destination parfaite.

Madagascar, île aux mille richesses naturelles, est également l’un des pays les plus pauvres du monde. Mais pourquoi ce pays riche, avec un potentiel humain et naturel reste-t-il encore classé parmi les trois ou quatre pays les plus pauvres ? Ce pays est en train de régresser encore plus avec des dirigeants successifs inaptes, corrompus faisant le lit des Chinois qui sont en train de faire main basse  sur les richesses, minières notamment.

La France et La Réunion coopèrent avec Madagascar ce qui consiste essentiellement en un transfert d’argent et de biens vers la Grande-Ile sans réelle contrepartie, en raison d’une espèce de mauvaise conscience des Européens.

Et si la coopération était plus équilibrée ? En échange d’espèces sonnantes et trébuchantes, des biens, de savoirs et de savoir-faire, si les Français envoyaient leurs prisonniers à Madagascar. Nous verserions une pension, fixe par prisonnier, à l’état malgache. Cette solution coûterait moins cher à l’état français que la construction de nouvelles cellules, le salaire des matons et autres frais annexes (télévision, repas, salles de sports…)  sans compter que les conditions de détention, beaucoup moins confortables, n’encourageraient guère la récidive.

Ceci serait bien une opération économique “gagnant-gagnant” pour Français et Malgaches.

Mais dans l’état actuel des choses, les personnes arrêtées sont bien mieux protégées que la majorité d’entre nous.

Share

3 réflexions sur « Et maintenant ? »

  1. Bonjour,
    Ils sont p’tre pas venus pour tuer mais ils l’ont fait
    Avec ou sans préméditation je ne vois pas ce qui change à l’heure actuelle
    Vous dites que Madagascar est considéré comme pauvre
    La plus grande richesse d’un pays ce n’est pas l’argent ou le luxe
    C’est de pouvoir vivre en toute simplicité sans contraintes contrairement à nous français qui devons pour exister suivre un train en marche pour ne pas être dépassé par les événements. Chaque geste voir chaque déplacement entraîne une perte financière sans parler du gavage de nos jeunes des produits made in china, taiwan ou USA.
    Vivre dans un lieu paumé au milieu de nul part et en bonne compagnie sans gadgets ou voiture avec pour seule ressource la pêche est je pense le rêve de beaucoup d’entre nous.
    Alors si la richesse est le degré d’esclavage de tout nos appareils c’est vraiment qu’on est arrivé bien bas et assisté.
    Bonne journée

  2. Bonjour Realkiller,

    Vous soulignez que”Madagascar est considéré comme pauvre”, mais c’est vraiment la pauvreté qui est là, la misère car les gens ne mangent même pas à leur faim et les médicaments manquent. (Des occidentaux civilisés vont faire du tourisme sexuel à Madagascar, c’est une honte.)

    J’ai beaucoup de mal avec cette île car le gouvernement est corrompu au niveau maximum, il y a des très riches et des vraiment très pauvres à un niveau que je ne pouvais vraiment imaginer. La première fois que je suis allée là-bas, ce fut une découverte épouvantable : les décharges grouillant de monde, les gens vêtus de loques alors qu’il faisait froid…

    Peut-être y a-t-il encore des gens heureux vivant simplement sur les hauts plateaux à l’intérieur de l’île mais sur la côte, c’est l’influence du tourisme qui rend la misère apparente tant aux yeux des étrangers qu’à ceux des Malgaches. Le rêve de l’île paradisiaque est vraiment un rêve de plus en plus inaccessible.

    Bonne journée à vous.

  3. On dit que dans le monde entier, les riches deviennent plus riches, les pauvres plus pauvres !
    On voit bien que les riches ne veulent pas partager, mais accumuler plus encore.
    Pourquoi pas confier aux malgaches nos prisonniers, mais je trouve que pour les assassins, il faudrait au moins remettre les bagnes en état

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *