C’est dimanche (147)

C’est dimanche et je n’ai ni téléphone, ni internet depuis hier (et ce n’est pas la première fois que ça arrive.). Heureusement, j’ai un fils qui m’a montré comment me débrouiller avec mon téléphone portable. Vous pouvez donc lire quelques histoires du dimanche. Aujourd’hui, au programme, des chats.

Je vais «passer comme un chat sur la braise» (vite).

« Le chat aime manger le poisson, mais pas le pêcher » Ça, on l’a bien compris, les profiteurs sont de plus en plus nombreux, à tous les niveaux et surtout très haut. Essayons de sourire quand même.

****

Un bègue se rend chez un spécialiste des problèmes d’élocution. Après  une série de tests et d’exercices, l’homme de l’art dit :

– « Je pense qu’il n’y a rien d’irréversible dans votre problème et je vous donne un petit truc qui se révèle, en général, très efficace : chantez ce que vous avez à dire. Vous allez constater que vous ne bégayez plus. »

– « M. Me. Mer.. Merci, do, doc, docteur… »

– « Allez, chantez-le. »

– « Merci, docteur ! »
– « Bravo, vous voyez, ça marche. »

Le bègue rentre chez lui et la nuit suivante, il est réveillé par une odeur âcre, de la fumée et des crépitements. Sa maison est en feu. Il se précipite vers le téléphone et appelle donc les pompiers
– « A.. Al… Allo… Ya, ya, yal, Y a le feu chez moi. »
– « Allo ? », dit le pompier, je ne comprends rien à ce que vous dites ! « 

Il se souvient alors de ce que lui a dit le médecin et se met à chanter :
– « Au feu les pompiers, la maison qui brûle… Au feu les pompiers… »

À l’autre bout du fil, le pompier lui répond en chantant à son tour :
– « C’est la mère Michel qui a perdu son chat… »

*****
Comment appelle-t-on un chat qui fait n’importe quoi ?  Un chapitre

Comment sait-on que les chats n’aiment pas l’eau?
Parce que dans l’eau minet râle.

Quand un chat aboie-t-il ?
Quand on lui donne une soucoupe de lait, il la boit.

*****

C’est l’histoire d’un Italien immigré au Québec qui a loué un appartement infesté de souris.
Il appelle le propriétaire qui lui dit alors : « Ne vous inquiétez pas, je viens ».
Il arrive avec un chat, dit au locataire : « Je vous laisse, le minet, Il va vous débarrasser des souris en un rien de temps ».
Le propriétaire s’en va et effectivement, le chat chasse les souris sauf une. Celle-là, au fond d’un trou, le chat n’arrive pas à l’attraper. C’est une rusée.
L’Italien téléphone à nouveau au propriétaire et lui explique la situation.
Le propriétaire revient et met le chat devant le trou en lui disant : « Minet, aboie maintenant ! »
Le chat se met alors à aboyer comme un chien.
La souris, qui n’a pas peur des chiens, sort de son trou et se fait croquer.
L’Italien est très étonné, il dit alors : « Votre chat sait miauler et aboyer ? »
Le Québécois lui répond : « Ici au Québec, pour réussir, il faut absolument savoir parler deux langues. »

(Euh… ailleurs, c’est pareil. Il va falloir parler anglais et… arabe ou chinois ?)

*****

À la fin de la dernière guerre, un juif arrive en Belgique et comme son nom de famille ne facilite pas son intégration, il décide d’en changer. Il se rend à l’état civil pour voir comment faire : quelles formalités accomplir et surtout il veut être aidé à choisir un nom plus courant, plus anonyme.

L’employé lui demande alors comment il s’appelle. Le juif répond : « Katzman. »

L’employé réfléchit et dit alors : « Katz, c’est le chat. Man, c’est l’homme. Vous n’avez qu’à choisir de vous appeler Chalom ».

*****

Quelle est la différence entre un homme et un chat?
Aucune, tous les deux ont très peur de l’aspirateur.

*****

Un histoire de sagesse. Un moine tibétain marche sur un chemin glacé de montagne. Il entend un faible pépiement et regarde autour de lui ; il voit, au pied d’une haie, un tout petit oiseau à moitié mort de froid. Il le prend dans ses mains, le réchauffe et se dit : « Que faire ? Si je le garde avec moi, il va salir ma robe et au monastère, le chat le mangera. Si je le laisse ici, il va mourir de froid. »

Soudain, une idée lui vient. Pour protéger l’oisillon du gel, il le place dans une bouse de vache « bien fraiche », encore fumante. Il repart alors, poursuit son chemin l’âme en paix, conscient d’avoir fait un bon choix. »

Pendant ce temps, l’oisillon, requinqué, tout heureux, se met à chantonner à gorge déployée. Il chante sa joie d’être encore vivant. Malheureusement un renard qui passait par là entend ce chant d’allégresse, se demande d’où il vient, voit la bouse chantante, aperçoit le moineau et le croque, tant pis pour l’odeur !

Trois morales ou plutôt trois leçons de sagesse :
1) Celui qui te met dans la merde ne te veut pas forcément du mal ;
2) Celui qui t’en sort ne te veut pas forcément du bien ;
3) Quand tu es dans la merde, ferme ta gueule !

*****

Une devinette pour finir :
Comment s’appelle un chat tombé dans un pot de peinture le jour de Noël?
Un chat peint de Noël.

C’est pour bientôt votre sapin ?

Bonne journée de dimanche.

Share

5 réflexions sur « C’est dimanche (147) »

  1. il y a aussi ce chat connu pour son adresse à attraper les souris qu’ on amène dans une mairie qui en est infestée, et qui une fois en place passait son temps sur les radiateurs !
    et alors, lui aussi a le droit d’ agir comme un fonctionnaire !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. Oui, et quand un chat fait une bêtise, il s’arrange pour faire croire que c’est le chien !!! Amitiés
    Jean

  3. Bonjour Françoise
    On doit être sous la mm latitude
    Ca m’arrive aussi souvent
    Je viens te souhaiter mes vœux les meilleurs pour la nouvelle année qui commence
    Gros bisous du Cameroun
    Frieda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.