Mémoire courte

Dans Devoirs de vérité, publié aux éditions Stock en 2006, ce livre d’entretiens menés par le journaliste Edwy Plenel, François Hollande dressait un constat accablant de douze ans de chiraquisme et esquissait les grandes lignes du projet présidentiel de son parti. François Hollande ne mâchait pas ses mots :

« Je préconise un exercice de vérification démocratique au milieu de la législature. (…) Si d’aventure, à l’occasion de cette vérification, une crise profonde se produisait, ou des élections législatives intervenaient, contredisant l’élection présidentielle, nous en tirerions toutes les conséquences en quittant la présidence. »

Vous souvenez-vous de ces mots-là ?

Il disait que le président devait démissionner en cas de crise profonde.

Mais ça, c’était avant.

Avant lui.

Share

2 réflexions sur « Mémoire courte »

  1. démissionner ? vous n’y pensez pas ! A combien s’élèveraient ses indemnités à Pôle Emploi ? et qui paierait ? ne cherchez pas…nous sommes là pour ça !

  2. Cet homme là est un profiteur cynique, idéaliste en paroles, mais en paroles seulement !
    Malgré tout, il garde une certaine reconnaissance, comme envers ce Plenel, en fermant les yeux sur les tricheries de médiapart

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *