Et le respect ?

C’est en cherchant la définition du mot respect que je suis tombée sur un blog de la Fcpe qui parlait de ce fameux respect (http://fcpe.houilles.over-blog.com/article-exposition-respect-de-soi-respect-de-l-autre-a-l-ecole-maternelle-kergomard-de-houilles-77221371.html).

J’ai apprécié cette définition : le respect c’est « le sentiment de considération envers quelqu’un ». Les illustrations complétaient plutôt bien les mots même si, à mon avis, des contradictions apparaissaient :  « Le respect ne se négocie pas, il s’impose » et au dessous « respecter, c’est écouter plutôt que d’imposer ».

Ah que les mots peuvent être quelquefois compliqués ! Les problèmes d’interprétation, de conditions dans lesquels ils sont prononcés… Une chose est sûre : le respect c’est la considération, l’attention que l’on porte à l’autre.

respect8.JPG

Comment voulez-vous que le respect s’impose à tous si, en haut-lieu, on ne donne pas un bon exemple ? Une loi et des exceptions ou des « qui se sentent au dessus des lois » ?

Pourquoi je râle ? Parce que voilà comment, à Saint-Denis de la Réunion, « on » (Guy-Luc Santoni) traite les parents d’élèves, sans respect aucun.

Le 3 octobre 2014, il avertit par un mot collé à l’entrée de l’école que les parents devront se débrouiller (une fois de plus) avec leurs enfants le jeudi 9 octobre à 13 heures 15.

Comment font les parents qui travaillent pour s’organiser en si peu de temps ?

Depuis la rentrée 2014, c’est encore pire qu’avant. Il n’y a toujours aucune activité périscolaires et les enfants sont mis dehors de l’école entre 14 heures 30 et 15 heures 15 selon les établissements.

Merci cette belle réforme des temps scolaires !

WP_20141002_004

Share

4 réflexions au sujet de « Et le respect ? »

  1. coucou
    le respect celà s’inculque depuis le plus jeune age maintenant tout se perd hélas
    bisous
    Marcel

  2. Il y a bien trop longtemps qu’ on a abandonné toute morale au profit du veau d’ or, pour espérer un retournement rapide !
    L’ égoïsme règne en maître, illustré par un aréopage de privilégiés qui ont oublié qu’ ils n’ étaient pas seuls au monde !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  3. Le respect est passé de mode. Aujourd’hui la tendance, c’est la provocation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *