Inflation et prix du timbre

Fin 2012, c’était du jamais vu depuis près de trente ans, le pouvoir d’achat des Français avait diminué de 0,4% par rapport à 2011 et depuis ça continue encore et encore… C’est que le début ? D’accord, d’accord…(air connu). Nous travaillerons bientôt pour rien et nous compterons alors sur la charité publique, la solidarité mais si tous, nous n’avons rien, ça ne fera pas beaucoup à partager.

Qui a vu son salaire ou sa retraite augmenter durant cette année 2014 ? Pas moi. Vous ?

Par contre j’ai vu, comme vous sans doute, augmenter de 15% les frais de syndic de copropriété, de 0,8% en moyenne les tarifs des autoroutes,  de 0,5% en janvier les tarifs EDF (et on remet ça cet automne), le téléphone, les impôts, les cotisations de mutuelle complémentaire, les assurances habitation et véhicule, le prix du bois de chauffage, celui des billets de train, des tickets de bus, du taxi aussi… Le prix des cigarettes, je m ’en moque, je ne fume plus. Même la grille d’Euromillions est plus chère.…

La redevance télé va augmenter de  3 euros au 1° janvier et la CSG va passer pour les retraités de 3,8% à 6,6%. Quant aux taux de la TVA, c’est 2 points de plus prévus en 2015, etc. Ce n’est pas fini pour les bonnes nouvelles. Merci de nous gâter autant, François ! Mais au fait, c’est pour quand les diminutions des avantages et indemnités diverses de tous nos élus ?

Aujourd’hui je viens d’entendre des nouvelles de La Poste qui a annoncé que les tarifs du courrier augmenteraient en moyenne de 7% au 1er janvier, soit la hausse la plus élevée de son histoire, destinée, selon elle, à compenser la baisse de l’activité et à financer ses investissements.

J’ai relevé que la lettre prioritaire passe de 0,66 à 0,76 euros et la lettre verte de 0,61 à 0,68 euros. Moi je recompte et je trouve 15 % d’augmentation pour la lettre prioritaire et 11,5% pour la lettre verte. Pas vous ?

 Je précise que La Poste a été autorisée à augmenter ses tarifs de 5,2% en moyenne par an pendant quatre ans, en prenant en compte un taux moyen d’inflation d’1,7% sur la période. La Poste s’adaptera-t-elle au taux réel d’inflation ?

Le patron du courrier français relativise l’impact pour les ménages dont le budget annuel en produits postaux s’élève en moyenne à 46 euros. Donc une augmentation de 8 euros, ce n’est pas beaucoup,dit-il. 

Si La Poste est confrontée depuis plusieurs années à une chute très importante du nombre de plis adressés (18 milliards de plis en 2008,13 milliards en 2013) ce n’est pas en augmentant ses prix qu’elle va attirer des clients surtout que les sujets de mécontentement sont de plus en plus nombreux. Combien de courriers perdus ? Quel est le délai d’acheminement moyen ?

Presque plus personne n’écrit, les cartes postales de vacances, elles aussi, disparaissent, il y a tellement plus rapide avec les téléphones portables et internet : sms, mms, mails, cartes virtuelles…

Pour mémoire, voilà un rappel des tarifs postaux récents :

– 0,41 € (puis 0,45 €) pour un écopli de moins de 20 grammes en 2003 (janvier et 1° juin) et 0,46 €, puis 0,50 € pour une lettre prioritaire de moins de 20 grammes.

– 66 centimes d’euros le 1° janvier 2014

– 76 centimes le 1° janvier 2015

et voilà de bien plus anciens tarifs :

– pour une lettre de 20 grammes en France en 1953 (mon année) : 15,00 F. Le tarif a été valable du 1 juin 1949 au 30 juin 1957.

– il est passé à 18,00 F jusqu’au 30 juin 1959

– puis à 25,00 F jusqu’au 31 décembre 1959

– 25 Francs anciens qui sont devenus 0,25 Francs nouveaux puis « F tout court » du 1 janvier 1960 au 1 juillet 1965

– 0,30  F du 18 janvier 1965 au 1 décembre 1969

soit une augmentation des tarifs une fois tous les cinq ans en moyenne.

Puis le mouvement s’est accéléré : 0,40 F en janvier 1969,

0,50 F du 1 avril 1971 au 15 septembre 1974…

Après j’ai oublié…

Nous avons aussi assisté à la création d’un courrier à deux vitesses et à des tas d’autres innovations, des changements comme la mise sur le marché de timbres bien plus jolis et plus variés qui donnent envie de les acheter et de les collectionner. Problème : rien qui donne réellement envie de continuer à écrire comme jadis.

Ce n’est pas en augmentant les prix que La Poste va séduire des clients. « On n’attire pas les mouches avec du vinaigre » disait ma grand-mère.

Share

4 réflexions sur « Inflation et prix du timbre »

  1. il me parait évident aussi que ce faisant, la poste va encore décourager plus de clients potentiels !
    Il me semble qu’ un magasin qui veut vendre plus, fait des remises !
    La poste finira par être obligée de solder.
    je vois encore le va t’ en guerre cynique agonir le président de droite pour ses augmentations de taxes et impôts, et jurer ses grands dieux que jamais il n’ en ferait autant !
    en fait il n’ a pas menti, il en fait bien plus, tout en gardant les augmentations précédentes !
    Pour les élus bien sur, on garde les avantages !
    Quel dérive de la vox populi !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. ah bah il me semble à moi que la poste ne cherche pas à reconquérir ses clients: elle sait déjà qu’ elle n’ y arrivera pas et la diversification est en marche depuis longtemps déjà, bien que toujours insoupçonnée du grand public.
    Non la Poste cherche juste à financer le maintient de la présence postale dans les communes, c’ est ça qui coûte cher et ne rapporte pas.

  3. Bonjour Françoise la poste va devoir trouver d’autres solutions si elle veut survivre
    bisous
    Marcel

  4. Ping : Changement(s) | FrancoiseGomarin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *