La panade

Nous sommes dans la panade en France (métropolitaine et dans les DOM-TOM). Mais pourquoi n’y a-t-il pas un seul mot dans les média nationaux sur les mouvements d’humeur des jeunes sans emploi et  des dégradations commises à l’île de La Réunion ? Les Réunionnais seraient-ils des Français entièrement à part pour qu’on les oublie si souvent ? La télévision française a-t-elle mieux à raconter ?

Combien de nos concitoyens sont malmenés pendant ces soirées agitées ? Pouvez-vous imaginer le stress des habitants des quartiers enflammés quand ils ne dorment pas la nuit et qu’ils doivent travailler le matin ? Et le stress des enfants ? J’ai connu les violences de 1991 et ça continue encore et encore… Ma fille, mon gendre et mes petits-enfants supportent. De plus en plus mal.

La colère gronde dans le quartier du Chaudron (à Saint-Denis-de la Réunion). La nuit de mardi à mercredi, plusieurs dizaines de jeunes ont décidé de descendre dans la rue pour exprimer leur colère. Après plusieurs départs de feux de poubelles en début de soirée, la tension est montée d’un cran aux alentours de 22 heures et le local tout récent de la Citalis a été la proie des flammes. Les forces de l’ordre se sont déployées dans le quartier à proximité du magasin Jumbo Score et ont réussi à rétablir un calme précaire , un peu avant minuit.

Je vous rappelle qu’un Réunionnais sur trois est sans emploi sur l’île. Il y a long à dire sur ce sujet.

Pourquoi est-ce que le Chaudron bouillonne si souvent ? C’était mon quartier. J’y habitais, j’y étais prof. Il ne s’agit nullement d’un ghetto comme on pourrait se l’imaginer. Ce n’est pas un quartier pourri comme il en existe en métropole. C’est même un quartier très agréable en journée, grâce notamment à son marché du mercredi et du dimanche matin. Il y a des commerces, des familles y viennent faire leurs courses, il y a des pharmacies, des médecins et des gens bien, un peu de racaille comme partout.

Pourtant, quelquefois, la nuit, tout bascule et des émeutes éclatent.

Il y a des raisons géographiques qui expliquent la situation du Chaudron. Quand des manifestations se déclenchent au centre ville, les forces de l’ordre essayent de faire cesser la révolte en repoussant les jeunes vers les quartiers périphériques mais à l’ouest, il y a la montagne avec la route en corniche et la mer, les manifestants sont toujours repoussés vers l’est, vers le quartier du Chaudron et là, il y a beaucoup de jeunes sans emploi.. Alors comme les élus ont fait des tas de promesses non tenues, la colère monte… Vous pouvez lire des articles sur les événements des derniers jours avec les liens ci-dessous :

http://www.zinfos974.com/Incidents-du-Chaudron-les-elus-se-cachent_a76306.html

http://www.linfo.re/la-reunion/faits-divers/652302-tensions-au-chaudron-un-local-citalis-incendie

http://www.linfo.re/la-reunion/societe/652305-circulation-perturbee-rue-leopold-rambaud

http://www.lepoint.fr/societe/la-reunion-heurts-dans-un-quartier-de-saint-denis-entre-jeunes-et-forces-de-l-ordre-24-09-2014-1866003_23.php

Pourquoi les politiques font-ils des promesses impossibles à tenir ? Pourquoi le peuple est-il autant disposé à les croire ?

Facilité pour certains.

Désespoir pour d’autres.

Pagaille et panade pour tout le monde.

Share

8 réflexions sur « La panade »

  1. Bonsoir Françoise. Pour une fois que je passe en semaine… Je ne suis pas au courant de ce qui se passe chez toi. Les événements, je crois que c’est comme partout, provoqués par le manque d’emplois. Et je ne crois que c’est ton homonyme qui pourra y changer quelque chose. On est mal barrés. Amitiés

  2. Bonsoir Françoise. Quand on a tout perdu, sauf les connaissances culturelles que l’on a acquises, on peut encore se maîtriser, mais quand on a rien, c’est là que la colère explose et aucun contrôle n’est possible !

  3. @ Henri et Phil,

    Pour être mal barrés, nous sommes mal barrés. À La Réunion, c’est différent de ce qui se passe en métropole, ne serait-ce que parce que c’est une île et que tout est limité.
    J’ai l’impression que les élus (locaux et nationaux) n’ont pas vraiment pris conscience des dangers de cette colère qui monte. Les jeunes qui ne veulent pas travailler et qui n’ont pas de qualification sont bien plus violents et vindicatifs que ceux qui ont une formation et des diplômes et qui sont eux aussi sans emploi et sans revenu. Malheureusement, les services sociaux, municipaux et les aides ne sont disponibles que pour ceux qui n’ont pas de qualification. C’est une autre forme d’injustice car personne ne semble avoir pris conscience que le chômage frappe aussi les diplômés, même les plus brillants.
    Situation plus qu’explosive un peu partout en France, en Europe et dans le monde.

  4. Je suis très ignorante de ce qui se passe dans ce coin du monde , mais grâce à toi ,

    je vais commencer à m’y intéresser !

    Amitiés
    Maïté

  5. Bonjour Françoise

    Très bien fait ton article où je pense que tu as tout résumé et hélas sans être d’un naturel pessimiste, je crains que çà s’empire, car effectivement le chômage est très élevé sur notre île, pas seulement ceux qui n’ont aucun diplôme mais également des gens diplômés et je peux en parler en connaissance de cause, car avec un bon diplôme en poche et de l’expérience hélas on peut juste espérer un CDD d’un an au SMIC et ensuite de nouveau en chômage car l’entreprise reprend un autre ou une autre personne en CDD et je peux comprendre la colère (même si je suis contre la violence qui n’arrange rien !!!) des jeunes, moins jeunes car paroles paroles paroles des hommes politiques et trop de promesses pas tenues, alors comment ne pas se révolter, il faut que les élus arrêtent de faire des promesses qu’ils ne pourront pas tenir, car ici beaucoup de petites et moyennes entreprises préfèrent prendre en CDD que faire un CDI pour beaucoup de raisons surtout dans certains corps de métiers comme le bâtiment et ne dit-on pas quand le bâtiment va bien tout va bien, mais quand il va mal et c’est le cas tout va mal, alors partout et pas seulement à la Réunion le chômage est là et le monde va si mal….

    Allez on va essayer d’avoir la PPP pleine pensée positive malgré cela.
    Bon WE Françoise.
    Bisous d’une autre Françoise (pseudo Fany).

  6. Bonjour Françoise, j’apprends moi aussi… ! Ca va mal un peu partout, chez moi aussi, plat pays du chômage des manifs etc…. comment faire pour que tout le monde ait un travail, un toit, une vie décente, et les politiciens véreux en ont-ils à cirer vraiment… triste monde ! Pensées amicales, jill

  7. Bonjour, Françoise
    Les médias ne parlent que des sujets dont ils sont autorisés à parler …
    Je découvre, grâce à toi …
    Merci de savoir dénoncer.
    Je te souhaite une bonne fin de semaine.
    Bisoux

    dom

  8. La Réunion c’est un bout de terre française loin du pouvoir central. Quand les médias s’y rendent, c’est pour profiter du soleil tout en réalisant un reportage comme je peux en voir sur France 5 mais pas sur la vie sociale mais sur la faune, les jardins, la cuisine… C’est simplement une excuse pour passer quelques jours au soleil quand c’est l’hiver en France.
    Le quartier du Chaudron comme la ville de Saint-Denis a triste réputation dans nos institutions policières l’écho s’en faisant jusqu’en Métropole.
    Personnellement je pense que la décolonisation lancée par le Général De Gaulle n’est pas allée suffisamment loin. Il nous aurait fallu abandonner également nos départements et territoires d’Outre-mer mais quels lieux de France auraient pu remplacer Kourou et surtout Mururoa sans oublier la Nouvelle-Calédonie et son nickel ?
    Concilier la politique économique avec tout le reste n’est pas chose facile.
    Bonne fin de journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.