Fatigué (e)

Comme Renaud, de temps en temps, je suis fatiguée. Pas vous ?

Fatigué du mensonge et de la vérité
Que je croyais si belle, que je voulais aimer
Et qui est si cruelle que je m’y suis brûlé
Fatigué, fatigué

Fatigué de parler, fatigué de me taire
Quand on blesse un enfant quand on viole sa mère
Quand la moitié des foules en assassine un tiers

Fatigué d’espérer et fatigué de croire
A ces idées brandies comme des étendards
Et pour lesquelles tant d’hommes ont connu l’abattoir

Fatigué de haïr et fatigué d’aimer
Surtout ne plus rien dire, ne plus jamais crier
Fatigué des discours, des paroles sacrées

Fatigué de sourire, fatigué de pleurer
Fatigué de chercher quelques traces d’amour
Dans l’océan de boue où sombre la pensée
Fatigué, fatigué

*****

Je peux comprendre ceux qui voient tout en noir et s’auto-détruisent mais je suis si naïve que j’espère encore que nous nous en sortirons.

Bien, de préférence.

Heureux ceux qui ont trouvé la foi en un Dieu d’amour.

Share

5 réflexions sur « Fatigué (e) »

  1. En principe, plus on est bas, plus il sera facile de remonter !
    C’ est toujours l’ espoir qui nous motive, alors, espérons !
    Bonne journée Françoise
    Bisous

  2. Oui, en ces temps cela m’arrive… alors mon épouse me dit boit davantage, cela ira mieux…. je ne sais pas si elle a raison, je n’arrive pas à boire… j’ai pas soif !!!
    Sincèrement
    Jean

  3. Sommes-nous obligés de croire aux promesses ! Non, certainement pas ! mais on peut toujours espérer… »L’espoir fait vivre » ! Et le désespoir ? Je crois que nous sommes là….
    Bises Françoise.

  4. il m’arrive des périodes de fatigue, je les accueille, accepte et après cela va mieux! bon wk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *