Ephémère

J’avais écrit, au début de ce blog, un article sur l’éphémère, c’était celui-là (clic pour relire). Sagesse. Réalisme. Réflexion. Société du jetable. Rien ne dure… Pourquoi ? Aujourd’hui je pense à nos éphémères ministres.

Côté pratique : combien de temps percevront-ils leurs indemnités les nouveaux « passants » des ministères ? Ceux du premier gouvernement Valls (du 2 et 9 avril 2014 au 25 août 2014) et les autres ?

Le Premier Ministre le plus longtemps en poste fut Georges Pompidou (2 279 jours, soit 6 ans et 2 mois et 26 jours en trois mandats successifs) et seul François Fillon est resté en poste toute la durée du mandat du président. D’habitude, (oserai-je ?) ils valsent vite.

Compte-tenu de la “précarité” de leur situation, Premier ministre, ministres et secrétaires d’Etat peuvent toucher l’intégralité de leurs indemnités de fonction après leur remplacement et ce pendant 6 mois. Ce sont donc les chômeurs les mieux indemnisés : ils preçoivent en tant qu’inactifs jusqu’à 12 800 euros brut par mois pour un ancien secrétaire d’Etat, 13 900 euros pour un ancien ministre et 22 250 euros brut pour un ancien Premier ministre.

Et l’on nous demande de faire des économies. “On” ponctionne nos retraites qui sont loin d’être aussi grasses. C’est honteux. Peut-on dire encore “Vive la République, vive la France” ?

Après sa démission du gouvernement en mars 2013, l’ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale a continué de toucher ses indemnités, comme le prévoit la loi pendant 6 mois. Près de 9 500 euros brut par mois. Qu’en sera-t-il pour Thomas Thévenoud ?

Liste des 9 autres ministres les plus éphémères de la V° République :

  1. Léon Schwartzenberg, ministre délégué à la Santé du gouvernement Rocard, avait été poussé à la démission, neuf jours après son entrée en fonction, en juillet 1988, après des déclarations controversées sur la toxicomanie.
  2. Jean-Jacques Servan-Schreiber, ministre des Réformes du gouvernement Chirac, était resté au gouvernement 13 jours, en juin 1974, démissionné en raison de son hostilité aux essais nucléaires français dans le Pacifique.
  3. Edgard Pisani, en avril 1967, était resté 14 jours ministre de l’Equipement et du Logement. Il avait claqué la porte du gouvernement Pompidou estimant ne pas avoir les moyens de sa politique.
  4. Pierre Pfimlin, Ministre de la Coopération de Pompidou, avait renoncé à son maroquin en mai 1962, 32 jours après sa nomination, pour protester contre les propos du général de Gaulle hostiles à l’intégration européenne.
  5. Alain Bombard (navigateur solitaire) en mai 1981, n’était resté qu’un mois secrétaire d’Etat à l’Environnement “parce qu’il di(sait) trop ce qu’il pens(ait)”.
  6. Catherine Trautmann, battue aux législatives de juin 1988, secrétaire d’Etat à l’Emploi, n’avait occupé ce poste que 33 jours, tout comme
  7. Alain Juppé qui avait dû quitter son poste de ministre de l’Ecologie dans le premier gouvernement Fillon, en juin 2007, après sa défaite aux législatives en Gironde.
  8. Renaud Donnedieu de Vabres, ministre des Affaires européennes du gouvernement Raffarin, avait, pour sa part, démissionné le 17 juin 2002 au bout de 42 jours après avoir été mis en cause dans une affaire de financement politique illicite (il avait encore le sens de l’honneur, lui).
  9. Bernard Tapie, Ministre de la Ville du gouvernement Bérégovoy depuis 52 jours, poursuivi par la justice, avait été contraint de démissionner le 23 mai 1988.

La France a-t-elle les moyens d’entretenir grassement tant de personnes ? N’oublions pas que chacun de nos dirigeants a sa cour et son personnel.

Pourquoi ministres et élus de toutes sortes ne justifient-ils pas leurs dépenses en présentant des factures, comme le fait n’importe quel cadre, employé ou dirigeant d’entreprise privée ? Le fisc et la Sécurité Sociale sont très pointilleux sur ces dépenses des citoyens lamba. Non seulement, elles sont contrôlées mais elles sont limitées (pas de frais dits somptuaires).

Pourquoi députés et sénateurs devraient-ils être au-dessus de nos lois ?

Share

4 réflexions sur « Ephémère »

  1. C’ est Debré qui a fait voter ces 6mois d’ indemnités, et il y a eu unanimité de l’ extrême gauche à l’ extrême droite !
    Une raison de plus pour la révolution, il n’ y a aucune raison pour que les politiques soient privilégiés !
    Même leurs veuves touchent la pension complète !
    Un honte

  2. Coucou Françoise
    Grâce à Lolli qui a mis ton lien dans son com me voici dans ton univers pour te faire un petit coucou d’amitié.
    J’espère que tu vas bien.
    Douce soirée et gros bisous ensoleillés de la Réunion.
    Fany

  3. Ce ne serait sûrement qu’une toute petite goutte d’ eau dans l’ océan de nos déficits, mais l’ abrogation de cette loi serait sûrement une mesure très populaire !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *